Comment c’est fait: assemblage de la liste VALORANT des Sentinelles


Le début de l’histoire de Sentinels dans VALORANT précède à la fois la sortie du jeu et la première annonce publique du jeu lors du 10e anniversaire de Riot Games en octobre. Cela a commencé lorsque les Sentinels faisaient partie du groupe de propriété qui dirigeait les Gladiators de Los Angeles de l’Overwatch League.

C’est dans l’Overwatch League que le PDG de Sentinels, Rob Moore, a rencontré pour la première fois le joueur qu’il choisirait pour construire sa future équipe VALORANT. Ce n’était pas un joueur sur les Gladiators, cependant, mais un hors concours d’une équipe rivale de Californie, Jay “sinatraa” Won du San Francisco Shock.

Lorsque Sinatraa a commencé sa carrière professionnelle dans l’esport, sa personnalité en ligne d’adolescent perturbateur et insensible a soulevé la question de savoir si sa personnalité l’empêcherait d’atteindre son plein potentiel en tant que pro. Pourtant, deux ans après ses débuts en tant que prodige abrasif, Sinatraa était au centre de la scène au Wells Fargo Center de Phildelphia en octobre 2019, champion et MVP de l’Overwatch League en tant que leader du Shock. Au cours de sa courte période en tant que pro, il a changé sa façon d’interagir avec ses coéquipiers et sa façon d’aborder le jeu, devenant ainsi quelqu’un que ses pairs et critiques regardaient au lieu de l’inverse.

Malgré son succès dans Overwatch, sinatraa a commencé à s’intéresser au nouveau jeu de Riot. Pour Moore et le reste des cerveaux des Sentinelles, la mission était claire: faire de leur plus grand ennemi le joyau de la couronne de l’organisation.

“Nous étions impliqués dans Overwatch pendant les deux premières saisons et avons observé la façon dont Sinatraa a concouru et comment il a relevé le défi de rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde”, a déclaré Moore à Crumpa. “Il est rare que vous ayez l’occasion de signer un champion du monde en titre et MVP.”


Lire la suite: Ce que nous avons appris des tournois VALORANT du week-end dernier | VALORANT lance le mode Match à mort gratuit pour tous

Le seul barrage routier qui aurait empêché Sentinels de signer leur précieux agent libre serait leur implication dans l’Overwatch League. Heureusement pour les Sentinelles, ils se sont séparés des Gladiators en septembre, un mois avant que VALORANT ne soit pour la première fois taquiné au monde. Le propriétaire des Los Angeles Rams, Stan Kroenke, et son nouveau groupe de sport électronique ont pris la pleine propriété de la franchise Overwatch League, tandis que les Sentinels étaient libres de se concentrer sur d’autres jeux.

Leur objectif immédiat après leur séparation des Gladiators était de rechercher de manière agressive de nouveaux titres à construire. Se concentrer sur VALORANT, un nouveau jeu de tir à la première personne créé par le développeur de League of Legends – l’esport le plus populaire au monde – était une évidence pour Moore et les Sentinelles. Sinatraa est devenu amoureux des cuivres des Sentinelles et de l’idée de jouer avec un ami proche Jared “zombs” Gitlin. Après que sinatraa ait annoncé sa retraite d’Overwatch pour poursuivre une carrière chez VALORANT, les deux ont signé avec Sentinels fin avril.

“De toutes les organisations, les Sentinelles étaient celles qui nous ont tous donné l’impression de se soucier de nous en tant qu’individus”, a déclaré sinatraa à Crumpa. “[They] s’est assuré que tout était confortable pour nous. “

Dès le premier jour de la bêta fermée de VALORANT le 7 avril, sinatraa et Zombs se sont associés à deux pros de Counter-Strike, Shahzeeb “ShahZaM” Khan et Hunter “SicK” Mims. Avec l’expérience Overwatch de sinatraa et l’expérience de Zombs avec Apex Legends, le quatuor consistait en un mélange de différents antécédents de jeu avec différents niveaux de succès. Ils formaient un groupe de FPS inadaptés dans une mer de pros de Counter-Strike faisant le saut vers VALORANT.

Alors que TSM et T1, deux autres géants du monde de l’esport, annonçaient des listes composées de talents Counter-Strike, Sentinels a parié sur une programmation plus éclectique malgré le fait que CS: GO soit la comparaison la plus proche de VALORANT. Ils pensaient que cela importait peu que Sinatraa (qui a de l’expérience en CS) ne soit pas un ancien pro du plus grand jeu FPS au monde. Les sentinelles pensaient que la chimie et le talent de l’équipe les aideraient à surmonter le grand nombre d’équipes avec des joueurs qui avaient des milliers d’heures consacrées à Counter-Strike.

“Je pense qu’après avoir concouru à un haut niveau dans Overwatch et Apex [Legends], nous avons eu une appréciation pour leur niveau de compétence impliqué dans l’obtention du meilleur de la capacité ultime d’un personnage », a déclaré Moore.« Je pense donc que nous accordons une valeur plus élevée à cette combinaison que d’autres.


Dapr est rapidement devenu un élément clé du puzzle de la liste des Sentinelles. Sentinelles

Dans les deux premiers tournois de l’équipe ensemble, le désastre les a suivis à chaque tour. Les Sentinelles ont expérimenté avec différents joueurs pour la cinquième place de leur alignement, et les performances de l’équipe dans les deux tournois n’ont pas inspiré la confiance dans la capacité de l’équipe mixte à rivaliser dans un jeu si étroitement inspiré du jeu de tir de Counter-Strike. Pour aggraver les choses, lors de leur compétition finale dans la bêta fermée avant la sortie complète du jeu, les Sentinelles ont été éliminées par une équipe amateur.

La cinquième et dernière place de départ a finalement été donnée à un autre ancien pro de Counter-Strike, Michael “dapr” Gulino, qui, comme Sinatraa, s’est rapidement révélé être une pièce essentielle du puzzle. Si sinatraa était le battement de cœur de Sentinels, alors dapr était l’épine dorsale de l’équipe, l’ancre de l’équipe qui pouvait faire un peu de tout pour transformer Sentinels d’une bonne équipe en une grande équipe.

“Pour les deux premiers tournois, nous n’avions pas engagé de cinquième joueur, et les quatre joueurs que nous avions étaient en train de déménager dans notre maison d’équipe au Texas”, a déclaré Moore. “Nous avions donc peu de temps de préparation pour ces épreuves. Nous savions que ce n’était pas une véritable démonstration du niveau de compétence de l’équipe. [The team] avait joué avec quelques joueurs et évalué un grand nombre de ceux qui avaient repris le jeu. Après avoir affronté dapr, ils ont rapidement senti qu’il était la bonne personne pour compléter la liste. “

Bulletin quotidien Crumpa: S’inscrire maintenant!

Le succès qu’ils ont trouvé dans les mêlées avec dapr s’est traduit par le premier événement North American Ignition Series, un tournoi majeur en partenariat avec Riot Games, où Sentinels a terminé dans le top six et ressemblait à une équipe relancée. L’agression et l’impatience manifestes de Sinatraa étaient toujours là, mais au lieu d’essayer de freiner ce qui le rend génial, l’équipe a adopté sa personnalité ardente, jetant les joueurs dans des échanges rapides en tête-à-tête et exécutant de fortes poussées sur les sites. S’ils se trouvaient obligés de reprendre un site, ils se montraient une confiance inhérente les uns avec les autres pour frapper leurs coups.

Sentinels est passé de l’équipe la plus excitante au monde en moins de deux mois. Au lieu de jouer comme tout le monde en Amérique du Nord en mettant l’accent sur le tireur d’élite à longue portée du jeu, l’Opérateur, Sentinels a utilisé presque toutes les armes du jeu pour remporter des victoires. Plus célèbre encore, sinatraa est devenu synonyme d’Odin, la mitrailleuse robuste et légère qui est devenue le fléau de tous les joueurs se chargeant contre les Sentinelles. Sur la carte emblématique de l’équipe, Ascent, sinatraa a fait du site B son domaine sur le côté défensif, tirant des coups d’Odin à travers les murs italiens minces comme du papier pour rouler sur l’équipe ennemie sans qu’ils puissent jamais le voir face à face.

Ils utiliseront Frenzies, Odins, Operators, fusils de chasse, cuillères ou tout ce que les développeurs lancent dans le jeu pour vaincre leurs adversaires. L’imprévisibilité est devenue l’une des plus grandes forces de l’équipe, et vous ne savez jamais si ce sera sinatraa sur Phoenix qui vous courra avec un flashbang prêt à éclater ou si ce sera le support résident de l’équipe, SicK, jouant son in-your- le style de visage de Sage où il se soignera et récupérera le premier sang pour que l’équipe se rende sur le site.

Lors du deuxième tournoi North American Ignition Series, le PAX Arena Invitational, les Sentinelles ont battu les champions en titre TSM en demi-finale avant de battre Cloud9 en finale pour remporter leur premier trophée en équipe. Ils ont amassé un record de carte dominant 17-2 tout au long de l’événement.


À la veille du troisième tournoi Ignition Series de la région, qui commence jeudi, les Sentinelles sont les leaders de facto d’une région turbulente d’Amérique du Nord, où apparemment l’une des 10 meilleures équipes peut battre n’importe laquelle des autres. TSM, après avoir perdu contre Sentinels dans des tournois consécutifs, a plaisanté avec Sentinels sur les médias sociaux et les interviews d’après-match, préparant ce qui pourrait être une autre rencontre explosive ce week-end.

TSM est tout ce que les sentinelles ne sont pas. Il s’agit d’une gamme prototypique de Counter-Strike qui s’est réunie et n’a pas accepté les offres individuelles de peur d’être bloquées dans des équipes avec des joueurs vedettes issus de milieux non CS. TSM a remporté des championnats construits autour de son jeu d’opérateur avec les tireurs d’élite désignés Matthew “Wardell” Yu et Yassine “Subroza” Taoufik. Même si Shahzam est l’un des meilleurs joueurs d’Opérateurs en Amérique du Nord, les Sentinelles ne sont pas redevables à l’arme la plus chère du jeu. Chaque joueur de sa formation est capable de faire 20 attaques décisives avec un fusil ou tout autre pistolet de son choix.

TSM est une centrale électrique établie, ayant été à l’avant-garde de l’e-sport en Amérique du Nord depuis que l’organisation a été créée par le fondateur Andy “Reginald” Dinh. Les sentinelles sont des nouveaux venus, s’étant fait un nom pour la première fois lorsque Kyle “Bugha” Giersdorf a remporté la Coupe du monde de Fortnite et 3 millions de dollars l’été dernier. VALORANT est désormais l’épicentre de leur rivalité.

“Je ne pense pas vraiment que nous ayons un rival pour le moment, mais si je devais en choisir un, ce serait TSM”, a déclaré sinatraa. “Tout le monde pense qu’ils sont les meilleurs, [but] probablement plus. “

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*