Raphael Coleman, enfant star du film Nanny McPhee, décède à 25 ans


Fauché à 25 ans, en plein voyage. L’acteur et activiste Raphael Coleman en est décédé le 6 février d’une mort subite. Sa disparition a été confirmée sur Twitter par sa mère, Liz Jensen. «Repose en paix mon fils bien-aimé Raphael Coleman, alias Iggy Fox. Il est mort en faisant ce qu’il aimait, en travaillant pour la plus noble des causes, annonce-t-elle. Sa famille ne pouvait pas être plus fière. Célébrons tout ce qu’il a accompli au cours de sa courte vie et chérissons son héritage.» Son beau-père, Carsten Jensen, a déclaré dans un long message sur Facebook qu’il «s’est effondré, sans problème de santé, au milieu d’un voyage et n’a pas pu être réanimé».

Raphael Coleman s’est fait connaître du grand public pour son rôle d’Éric dans le film Nanny McPhee (2005) aux côtés d’Emma Thompson avant de se consacrer à ses études scientifiques et une cause, celle de sauver la planète.

De son nom d’activiste Iggy Fox, l’ancien acteur troque sa blouse pour un treillis lorsqu’il rejoint Extinction Rebellion après sept ans d’études. Dans un article écrit pour le groupe activiste, intitulé Voilà pourquoi je me rebelle , Raphael Coleman évoque l’incapacité de la science, l’importance de l’activisme, les sacrifices nécessaires ainsi que son intérêt aux droits des indigènes.

Extinction Rebellion

Extinction Rebellion lui a rendu hommage sur son site: «Iggy était une âme brillante et brûlante, il nous manquera à tous profondément». Un rassemblement à Londres est organisé le 13 février en sa mémoire devant l’ambassade du Brésil, site majeur des contestations d’Extinction Rebellion en Angleterre.

Raphael Coleman n‘avait pour autant pas abandonné ses projets artistiques comme en témoigne la vidéo ci-dessous. Son beau-père Carsten Jensen en parle comme d’un «hommage à la joie de vivre, à la simple présence du plaisir, et elle montre comment Raph, dans tout ce qu’il a fait, s’est engagé au maximum pour faire de son mieux et généreusement donner de sa richesse».

Danse et urbex dans un centre commercial abandonné aux abords de Bangkok

À voir aussi – Extinction Rebellion: faut-il les déloger?

.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*