Bibi repousse Biden et promet de poursuivre l'assaut sur Rafah


Premier ministre israélien Netanyahou a rejeté un appel de Joe Biden à annuler un projet assaut au sol de Rafah, dernier refuge à Gaza pour plus d'un million de personnes déplacées, où Israël estime Combattants du Hamas sont enfermés. Netanyahu a déclaré mardi aux législateurs qu'il avait fait savoir « de manière extrêmement claire » au président américain « que nous sommes déterminés à achever l'élimination de ces bataillons à Rafah, et qu'il n'y a aucun moyen d'y parvenir sauf en allant sur le terrain ». Les deux dirigeants se sont entretenus par téléphone lundi.
Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré que Washington pensait qu'une attaque contre Rafah serait une « erreur » et qu'Israël pourrait atteindre ses objectifs par d'autres moyens. Les responsables américains et israéliens se rencontreront probablement en début de semaine prochaine à Washington pour discuter de l'opération militaire israélienne à Rafah, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche. Washington a lancé une nouvelle campagne en faveur d'un cessez-le-feu. Le secrétaire d'État Antony Blinken a annoncé un voyage en Asie occidentale. Fait inhabituel, Blinken n’a fait aucune mention d’un arrêt en Israël même.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*