Les troupes israéliennes attaquent l'hôpital d'Al-Shifa et tuent 20 militants du Hamas


Les forces israéliennes ont attaqué avec des chars et des bulldozers al-Shifa Hôpital du nord Gaza Se déshabiller lundi lors d'une opération qui, selon eux, visait des personnes âgées Hamas des responsables qui s'étaient regroupés au centre médical, déclenchant une bataille de plusieurs heures qui, selon les deux parties, avait fait des victimes.
Le raid a commencé avant l'aube, le porte-parole en chef de l'armée israélienne ayant déclaré que les troupes opéraient dans des « zones limitées » du complexe. Plus de 12 heures plus tard, la branche militaire du Hamas, les Brigades Qassam, a déclaré que ses forces étaient « engagées dans de violents affrontements avec les forces ennemies » près de l'hôpital. L'armée israélienne a déclaré que les combattants du Hamas avaient tiré sur ses soldats depuis l'intérieur du complexe et que les soldats avaient riposté. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que les forces israéliennes avaient lancé des missiles sur le complexe et tiré sur les salles de chirurgie.
L'armée israélienne a déclaré avoir lancé le raid sur la base de nouvelles informations selon lesquelles des responsables du Hamas opéraient depuis l'hôpital, quatre mois après que les forces israéliennes ont pris d'assaut le complexe et découvert un puits de tunnel. Au cours de l'opération, Israël a déclaré que ses forces avaient tué 20 personnes. militants. Parmi les personnes tuées, précise le communiqué, se trouve un haut responsable du Hamas identifié comme étant Faiq Mabhouh, chef des opérations des forces de sécurité intérieure du gouvernement du Hamas à Gaza, qui était « armé et se cachait dans un complexe » à al-Shifa. Il a également indiqué qu'un de ses soldats avait été tué.
Le Hamas a affirmé avoir causé « des morts et des blessés » aux forces israéliennes, mais n'a fourni aucune preuve. L'hôpital et ses environs abritent environ 30 000 patients, du personnel médical et des civils déplacés, et un certain nombre de personnes ont été tuées et blessées lors du raid, a indiqué le ministère de la Santé de Gaza.
Pendant ce temps, le président américain Biden s’est entretenu lundi avec le Premier ministre israélien Netanyahu. Cet appel est le premier entre les deux dirigeants depuis le 15 février et intervient dans un contexte de vives tensions concernant la gestion de la guerre par Netanyahu.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*