« Je ne pouvais pas bouger » : des employés de bureau japonais ressentent des douleurs menstruelles simulées


TOKYO : Employés de bureau masculins dans une entreprise de télécommunications à Tokyo, j'ai expérimenté des simulations les douleurs menstruelles pour les aider à devenir plus sympathiques envers collègues féminines en avance Journée internationale de la femme vendredi.
Les employés du groupe EXEO ont grimacé lors d'un événement d'entreprise jeudi lorsqu'un appareil « périonoïde » a envoyé des signaux électriques via des coussinets placés sous le nombril pour stimuler les muscles du bas de l'estomac et provoquer une sensation de crampe.
« Je ne pouvais pas bouger. Cela me faisait tellement mal que je ne pouvais plus me tenir debout », a déclaré Masaya Shibasaki, 26 ans, après avoir utilisé l'appareil développé conjointement par des chercheurs de l'Université des femmes de Nara et la startup Osaka Heat Cool.
« Je comprends maintenant que les femmes doivent travailler chaque mois tout en combattant cette douleur. C'est vraiment incroyable de voir comment les femmes peuvent faire cela. Je les respecte vraiment », a déclaré Shibasaki.
EXEO a déclaré vouloir créer un environnement dans lequel sa main-d'œuvre composée à plus de 90 % d'hommes peut soutenir davantage ses pairs féminines, y compris lorsqu'il s'agit de prendre un congé menstruel.
Au Japon, les entreprises sont légalement tenues d'autoriser les femmes à prendre un congé menstruel. Cependant, il n’existe aucune obligation de payer ces congés et des enquêtes ont montré qu’environ la moitié des travailleuses ne les prennent jamais.
« Nous espérons que celles qui ont ressenti (des douleurs menstruelles) aujourd'hui retourneront sur leur lieu de travail et parleront de ce qu'elles ont ressenti et partageront leur compréhension », a déclaré Maki Ogura, responsable des relations publiques d'EXEO.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*