Ricciardo et Tsunoda de RB résolus après une quasi-collision au GP de Bahreïn


JEDDAH, Arabie Saoudite – Daniel Ricciardo a déclaré que lui et Yuki Tsunoda avaient clarifié les choses après une conclusion enflammée du Grand Prix de Bahreïn.

Une fois la course terminée, Tsunoda a dépassé à deux reprises son coéquipier pendant le tour de récupération de manière agressive, après avoir été contrarié par la gestion par RB d'une demande d'ordre d'équipe dans les phases finales.

Ricciardo, perplexe, a ensuite critiqué « l'immaturité » de son coéquipier.

Pendant la course, Tsunoda avait obéi à contrecœur à l'ordre de passer pour laisser Ricciardo passer pour la 13e place, car l'équipe estimait qu'il avait de meilleures chances de dépasser Kevin Magnussen, compte tenu de la stratégie qu'il suivait. RB n'a pas échangé les pilotes par la suite lorsque Ricciardo n'a pas pu s'en sortir.

Lorsqu'on lui a demandé si lui et Tsunoda en avaient parlé pour clarifier les choses, Ricciardo a répondu : « Oui, nous l'avons fait et c'était important.

« Je pense que la situation de course est quelque chose qui, évidemment, peut arriver, les pilotes n'aiment jamais les ordres de l'équipe, donc si un pilote ne réagit pas immédiatement, ce n'est pas comme si c'était la première fois que cela arrive. Tout était assez clair, je Je pense qu'il était important pour nous d'en parler, et aussi de préciser que même si c'est dans le feu de l'action, les choses peuvent avoir des conséquences plus importantes.

« Nous avons parlé personnellement, en privé, portes fermées, ouvertement, de manière transparente, donc c'était la bonne chose à faire et nous sommes partis samedi soir avec le sentiment que « c'est fait »! »

Tsunoda a également parlé de l'incident lors de la conférence de presse de la FIA.

« Nous sommes désormais sur la même longueur d'onde et nous nous comprenons », a déclaré Tsunoda. « J'étais, à ce moment-là, un peu échauffé. J'avais des moments d'échauffement dans mon cerveau.

« Mais oui, je l'ai quand même finalement laissé passer probablement un tour ou un demi-tour plus tard. Donc c'était probablement ce genre de choses. Donc à la fin, ils ont pensé qu'ils avaient plus de chances et je respecte cela. »

Tsunoda pense que ses messages radio sont sortis de leur contexte lors des émissions de F1.

« Je n'arrête pas de me rappeler, juste avant de sauter dans la voiture, de ne pas appuyer sur la radio. Mais je pense aussi qu'ils sont probablement [the F1 broadcast feed] j'adore me choisir à la radio.

« Je veux dire, je ne suis pas aussi criard qu'il y paraît, à la radio ou à la télé… Plus j'en dis, plus ça va être pire. Je vais juste dire que je ferai de mon mieux pour m'améliorer. et vous le verrez sur la piste à partir de cette course. »

La controverse a présenté au nouveau patron de l'équipe du RB, Laurent Mekies, une situation immédiate à gérer dans son nouveau rôle.

Mekies, qui a remplacé Franz Tost, le patron de l'équipe de longue date, en était à sa première course à la tête d'une équipe depuis le mur des stands.

Ricciardo a été impressionné par la façon dont il a immédiatement agi pour désamorcer la situation.

« J'étais curieux de voir comment cela allait être géré, parce que c'est un de ces cas où on ne se rend pas compte que les pilotes de course sont têtus. Oui, nous sommes têtus, et parfois nous nous disons : « Ah, merde. » , je m'en vais, et ils s'en occuperont. »

« Mais je pense que le fait que nous ayons été amenés dans une pièce et que nous en ayons juste parlé, et c'était très calme, c'était très calme, ce n'était pas du doigt pointé. C'était juste 'parlons de ça'. Donc , nous savons que lorsque nous quittons cette salle, nous nous sentons beaucoup mieux et savons que nous partons en Arabie Saoudite sans absolument aucune gueule de bois ou quoi que ce soit à cause de ce petit incident. Donc, c'était bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*