Les négociations de trêve à Paris aboutissent à un « accord » sur un éventuel accord d'otages du Hamas ; les négociations se poursuivent, déclarent les États-Unis


WASHINTON DC : Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, a souligné que les négociateurs étaient parvenus à un «compréhension » sur les contours fondamentaux d'un accord potentiel libérer les otages détenus par le groupe terroriste Hamas en échange d'un cessez-le-feu temporaire à Gaza, comme le rapporte CNN.
Une délégation israélienne, comprenant le directeur du Mossad David Barnea, est en pourparlers avec le directeur de la Central Intelligence Agency (CIA) Bill Burns et les négociateurs égyptiens et qatariens vendredi à Paris.
Le Qatar et l'Égypte seraient les intermédiaires entre le Hamas et Israël, qui ne se parlent pas directement, a rapporté CNN.
« Les représentants d'Israël, des Etats-Unis, de l'Egypte et du Qatar se sont réunis à Paris et sont parvenus à un accord entre eux sur les contours fondamentaux d'un accord d'otages en vue d'un cessez-le-feu temporaire. Je ne vais pas y aller. dans les détails car cela est encore en cours de négociation pour en définir les détails », a déclaré Sullivan sur CNN.
De plus, le Hamas a été informé des pourparlers de Paris dimanche soir. Cependant, un éventuel accord final n’est pas encore atteint, au plus tôt, dans quelques jours, alors que les négociateurs continuent de découvrir les détails réels.
«  »Il faudra que le Qatar et l'Egypte discutent indirectement avec le Hamas car ils devront finalement accepter de libérer les otages. Ce travail est en cours. Et nous espérons que dans les prochains jours, nous parviendrons à un point où il y aura réellement un accord ferme et définitif sur cette question. Mais nous devrons attendre et voir », a-t-il ajouté.
Lorsqu'on lui a demandé s'il avait bon espoir quant à un accord potentiel, Sullivan a refusé de donner des détails et a déclaré qu'il n'y accorderait pas de pourcentage de chances.
« Il y a eu beaucoup de va-et-vient. Donc je ne vais pas faire de pronostics et je ne vais pas mettre de pourcentage de chances là-dessus », a-t-il déclaré.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a souligné dimanche qu'Israël souhaitait libérer les otages restants à Gaza, ajoutant : « Nous y travaillons tous. Nous le voulons. Je le veux ».
Il a déclaré que les demandes « folles » du Hamas retardaient l'accord, a rapporté CNN.
Par ailleurs, les négociateurs poursuivront leurs discussions à Doha lundi, selon un diplomate et des sources. Ces discussions se dérouleront entre responsables de niveau opérationnel et se concentreront sur la résolution des problèmes techniques, ont-ils ajouté.
Pour ajouter aux détails, les discussions incluront des responsables des parties impliquées dans les pourparlers de Paris, notamment le Qatar, l'Égypte, les États-Unis et Israël. Du côté américain, il s’agira notamment de responsables de la CIA.
Le Premier ministre israélien a notamment souligné à plusieurs reprises que la guerre à Gaza se poursuivrait jusqu'à ce qu'Israël détruise la direction du Hamas et sauve les otages.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*