« Je ne crois pas que Trump puisse battre Biden », déclare Nikki alors qu'elle se rend au Michigan


Candidat républicain à la présidentielle Nikki Haley dit que ce n'est pas « la fin de notre histoire » malgré les propos faciles de Donald Trump primaire victoire dans Caroline du Sud, son état d'origine. Défiant les appels des Républicains à quitter la course, Haley prévoyait de se rendre dimanche dans le Michigan, qui tient ses primaires mardi. « Je ne crois pas Donald Trump peut battre Joe Biden« , a-t-elle déclaré samedi soir à ses partisans. « Presque tous les jours, Trump chasse les gens. »
Malgré la victoire de Trump en Caroline du Sud, il y a eu quelques signaux d'alarme pour lui lors de sa probable revanche aux élections générales avec Biden en novembre, lorsque les électeurs indépendants et modérés joueront un rôle crucial dans la détermination du vainqueur. Parmi les électeurs indépendants autoproclamés de Caroline du Sud, 6 sur 10 ont choisi Haley, selon les sondages de sortie d'Edison Research, qui ont également montré qu'elle obtenait une faible majorité des voix blanches ayant fait des études universitaires.
Le stratège républicain Chip Felkel, qui critique Trump, a souligné le fait que Haley a recueilli 40 % des voix, contre 60 % pour Trump, une marge de victoire plus étroite pour Trump que beaucoup l'avaient prédit. Faisant référence aux élections de novembre, Felkel a déclaré qu'il s'attendait toujours à ce que Trump soit le candidat, mais a déclaré qu'il y avait des signes avant-coureurs. « Si la base du vote était majoritairement républicaine ou indépendante, et qu'il n'obtenait pas quatre sur dix, je dirais que Biden pourrait utiliser cela », a-t-il déclaré.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*