La fermeture de la plateforme de médias sociaux « X » se poursuit pour le septième jour au Pakistan |


ISLAMABAD : Après presque une semaine, le populaire plateforme de médias sociaux 'X' est toujours inaccessible aux Pakistanais et aux gouvernement intérimaire n'a pas encore révélé la raison de la prolongation perturbationa rapporté Geo News.
Selon le rapport, le fermer qui a commencé samedi dernier a empêché les utilisateurs de tout le pays de partager des informations.
Le ministre sortant de l'Information et de la Technologie, le Dr Umar Saif, n'était pas immédiatement disponible pour commenter et le Pakistan L'Autorité des télécommunications (PTA) n'a pas encore publié de déclaration à ce sujet.
« Les rapports des utilisateurs indiquent d'éventuels problèmes sur X (Twitter) », a déclaré le site de suivi du site Web Downdetector.com, a rapporté Geo News.
Selon le rapport, bien qu'il soit l'un des pays les plus performants l'Internet utilisateurs dans le monde, le Pakistan a du mal avec Internet disponibilitése classant au bas de l’échelle par rapport à ses pairs, tandis que les autorités perturberaient par intermittence l’accès aux plateformes de médias sociaux.
Avant les élections générales du 8 février, les utilisateurs n'ont pas pu accéder à plusieurs sites de médias sociaux, ce que les autorités concernées ont imputé à une erreur. Cependant, le jour du scrutin, Internet a été coupé pour éviter le terrorisme, selon le gouvernement intérimaire. Suite aux scrutins tant convoités, des perturbations répétées ont eu lieu dans l’accès à X.
Les coupures d'Internet contredisent directement les droits garantis par la Constitution comme la liberté d'information (article 19-A), la liberté d'expression (article 19) et la liberté d'association (article 17). Dans sa décision de février 2018, la Haute Cour d’Islamabad a déclaré que les coupures d’Internet allaient à l’encontre des droits fondamentaux et de la Constitution.
Les militants des droits numériques ont critiqué la décision des autorités de perturber l'accès à la plateforme de médias sociaux et déploré le manque total de transparence de la part du gouvernement.
Pendant ce temps, la Haute Cour du Sindh a ordonné jeudi à l'Autorité des télécommunications du Pakistan (PTA) de restaurer entièrement les services de la plateforme de médias sociaux X à travers le pays et a demandé une réponse détaillée de l'autorité et d'autres parties lors d'une audience ultérieure. Cependant, la PTA n'a pas encore été informée. pour permettre l'accessibilité.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*