Kingmakers apporte un combat médiéval avec une touche étonnante


Bande-annonce des faiseurs de rois

Certains peuvent regarder un premier extrait de Kingmakers et penser qu'ils savent déjà à quoi s'attendre : des batailles tactiques dans lesquelles vous commandez des armées médiévales sur de vastes champs de bataille. Et c'est en partie vrai. Mais ce nouveau titre de Redemption Road Games présente une tournure inattendue et absolument absurde.

Nous laisserons la bande-annonce parler d'elle-même.

Dans Kingmakers, vous contrôlez un soldat d'un monde mourant dans le futur. Pour sauver votre présent, vous devez voyager 500 ans dans le passé dans l'Angleterre médiévale pour changer le cours d'une guerre et empêcher une apocalypse ultérieure.

Étant donné que le protagoniste n'a évidemment aucun souci de se fondre dans la masse, il arrive équipé d'armes modernes telles que des fusils d'assaut, des fusils de chasse, des lance-grenades, des véhicules blindés et même des hélicoptères pour renvoyer ces chevaliers à Camelot. Vous commanderez votre propre armée médiévale, avec un gameplay basculant de manière transparente entre une vue zoomée de style RTS pour donner des ordres à diverses unités et un tir à la troisième personne plus axé sur l'action.

Redemption Road Games déclare que les armées de Kingmaker sont entièrement simulées par une IA multithread de nouvelle génération. Cela leur permet d'exécuter des recherches avancées, des prises de décision et même un système de fidélisation, avec un système d'animation généré de manière procédurale aidant à donner vie aux foules. Kingmakers propose également une coopération avec jusqu'à trois autres joueurs. Chaque allié commande sa propre armée pour travailler ensemble pour renverser les forteresses ennemies ou défendre les forteresses amies.

Redemption Road Games déclare dans un article X qu'il travaille sur Kingmakers depuis cinq ans. Cela a l’air sauvage et c’est certainement un concept rafraîchissant. Espérons que ce soit aussi amusant qu'il y paraît, et nous le saurons lors de son lancement sur PC via Steam cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*