Le chef du PPP, Bilawal Bhutto, s'en prend au PML-N de Nawaz Sharif : il déclare qu'il chassera le « Lion » avec « Arrow »


LAHORE : chef du Parti du peuple pakistanais Bilawal Bhutto-Zardari a fouillé les dirigeants du parti dirigé par Nawaz Sharif PML-N parti pour n'avoir fait aucun effort pour remporter les élections du 8 février, pensant que le match était « truqué » en leur faveur, alors qu'il s'est engagé à chasser les 'Lion' avec 'Flèche'. S'adressant à un rassemblement à Multan, l'ancien ministre des Affaires étrangères de 35 ans et descendant d'une famille qui a donné au pays deux premiers ministres, a déclaré que le seul moyen d'empêcher Sharif et ses acolytes de piller le pays était de voter pour le Parti du peuple pakistanais. (PPP).
Le jeu des reproches et les échanges rhétoriques entre les dirigeants du PPP et du PML-N – deux alliés clés de l'ancien gouvernement dirigé par le Mouvement démocratique pakistanais – se sont intensifiés à mesure que le pays se rapproche des élections.
Bhutto-Zardari a déclaré que les dirigeants de la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N) n'ont pas quitté leurs maisons et s'attendent à remporter les élections sans aucun effort pour atteindre les électeurs, pensant qu'ils avaient « truqué le match, mais ce n'est pas vrai ». en ajoutant que le PPP et ses alliés chasseraient conjointement le « Lion » avec « Arrow ».
La flèche est le symbole électoral du PPP tandis que le Lion est le symbole électoral du PML-N.
Par ailleurs, dans un article sur X, Bilawal a défié Sharif à un débat ouvert sur les problèmes auxquels le pays est confronté.
« Comme je suis un candidat du PPP en lice pour le poste de Premier ministre [in the upcoming general elections], [international norms dictate that] le candidat du PML-N (Nawaz Sharif) devrait se manifester et engager un débat avec moi », a-t-il déclaré sur le compte officiel X.
Plus tôt ce mois-ci, Bilawal avait été nommé candidat du parti au poste de Premier ministre lors des prochaines élections générales.
« J'invite le candidat au Premier ministre du PML-N, Nawaz Sharif, à s'engager dans un débat avec moi à tout moment et n'importe où avant le 8 février », a déclaré Bilawal.
Il a déclaré que dans le monde entier, les candidats à la présidentielle et au Premier ministre participent à des débats télévisés, fournissant ainsi aux électeurs des informations cruciales sur leurs projets.
« Cette transparence est vitale pour un électorat informé avant le processus de vote », a-t-il ajouté.
Lors du rassemblement à Multan, Bilawal a critiqué les dirigeants politiques traditionnels pour avoir encouragé la division et la haine à des fins personnelles et s'est engagé à unifier le pays et à résoudre les problèmes publics, notamment la situation économique et sécuritaire.
Il s'en est pris aux autres partis politiques pour leur indifférence aux problèmes du pays et leur focalisation sur l'accession au pouvoir.
« Les hommes politiques qui ont occupé le poste de Premier ministre à trois reprises briguent le poste pour la quatrième fois », a déclaré Bilawal, apparemment en colère contre Sharif.
Bilawal a affirmé que l'ancien Premier ministre à trois reprises n'avait aucune envie de s'attaquer aux problèmes urgents auxquels est confrontée la population.
Il a critiqué le PML-N pour ne même pas avoir annoncé son programme. Il a également accusé les dirigeants du PML-N d'avoir tenté de copier le manifeste du PPP.
Décrivant sa stratégie électorale, il a déclaré qu'elle reposait sur une charte économique en 10 points plutôt que sur le recours à « la vengeance, la violence ou la haine ».
Soulignant les niveaux sans précédent d'inflation et de chômage dans le pays, Bilawal a déclaré : « À l'heure actuelle, aucun parti, à l'exception du PPP, ne dispose d'un plan global pour résoudre ces problèmes. D'autres entités politiques se concentrent uniquement sur les élections pour leurs propres gains, négligeant les bien-être du peuple. »



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*