Revue « The Family Plan » : la comédie d’action Apple TV+ de Mark Wahlberg est une routine engourdie


Personne ne conteste le droit des assassins secrets de se retirer de leur dangereux métier et de commencer une nouvelle vie en tant que maris et pères dévoués. Mais vraiment, doivent-ils également faire l’objet de comédies d’action boiteuses ? La question vient à l’esprit grâce au nouveau film Apple TV+ mettant en vedette Mark Wahlberg dans le rôle, vous l’aurez deviné, d’un ancien assassin secret qui découvre que laisser sa vie passée derrière lui n’est pas aussi facile qu’il le pensait. En étendant son concept élevé mais ses résultats minces jusqu’au point de rupture, Le Plan Famille on dirait un film dont les meilleurs moments ont eu lieu lors de la réunion de pitch.

À quel point Dan Morgan (Wahlberg) s’est consacré à recommencer est évident par son choix de résidence, Buffalo, New York, et par sa profession actuelle de vendeur de voitures d’occasion. Bien sûr, en guise de compensation, il a une belle épouse aimante, Jessica (Michelle Monaghan), et trois enfants, dont un bébé, Max, et deux adolescents qui gardent tous deux des secrets. Nina (Zoe Colletti) a secrètement quitté le journal de son lycée où elle était journaliste vedette ; Kyle (Van Crosby) n’a pas abandonné sa dépendance aux jeux vidéo ultra-violents, ce qui l’a amené à devenir une sensation en ligne connue sous le nom de « KillBoy ».

Le Plan Famille

L’essentiel

Dire que c’est prévisible est une insulte à la prévisibilité.

Date de sortie: vendredi 15 décembre
Casting: Mark Wahlberg, Michelle Monaghan, Ciaran Hinds, Zoe Colletti, Van Crosby, Maggie Q, Joyner Lucas, Kellen Boyle, Felicia Pearson
Directeur: Simon Cellan Jones
Scénariste: David Coggeshall

Classé PG-13, 1 heure 58 minutes

Dan, qui dit sincèrement à un client : « Il n’est jamais trop tard pour devenir l’homme que vous vouliez être », embrasse clairement sa nouvelle identité. C’est un expert en change de couches, il emmène consciencieusement Jessica au parc d’attractions où ils se sont rencontrés pour la première fois à chaque anniversaire, et cela ne le dérange pas qu’ils fassent l’amour uniquement le jeudi. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’il fasse ses courses dans un supermarché avec Max attaché à sa poitrine et qu’il soit violemment attaqué par un tueur potentiel qu’il doit combattre tout en s’assurant qu’aucun mal ne soit fait à son enfant. La séquence qui en résulte s’avère à la fois passionnante et amusante, et marque le point culminant du film, qui répète sans cesse la même blague.

Dan propose un road trip familial à travers le pays à Las Vegas sans dire aux membres de sa famille sa véritable identité, ni qu’une équipe d’assassins a été chargée de le tuer par son ancien maître McCaffrey (Ciaran Hinds, en mode méchant), qui en veut apparemment à Dan d’avoir abandonné son ancienne profession. Repérez une série interminable de gags dans lesquels Dan se livre à des combats brutaux et à de dangereuses poursuites en voiture pendant que les membres de sa famille sont inconscients ou dorment à travers eux. Sauf que c’est pour Max, un saint bébé qui ne pleure jamais une seule fois et qui apparemment trouve très amusante chacune des rencontres presque fatales de son papa. Si vous jouiez à un jeu à boire en réponse à chaque réaction en coupe du bébé riant adorablement, vous seriez mort avant la fin du film.

Au fur et à mesure que le voyage avance, Jessica est excitée par le nouveau Dan spontané, qui fait soudainement preuve d’un nouveau machisme et révèle qu’il connaît non pas une mais deux langues étrangères. Mais malgré tous ses efforts, ses poursuivants finissent par le rattraper et il est obligé de révéler son passé alors qu’ils se retrouvent tous à se battre pour leur vie. Pas de spoilers ici, mais la devise du film semble être « la famille qui tue ensemble reste unie ».

Travaillant à partir d’un scénario de David Coggeshall qui ne s’avère qu’occasionnellement légèrement amusant, le réalisateur Simon Cellan Jones se révèle incapable de faire en sorte que les éléments comiques ou d’action soient pleinement réussis (bien qu’il veille à inclure la scène torse nu requise pour Wahlberg afin que nous puissions admirer à quel point il est bon. il prend toujours soin de lui). L’acteur, habitué à la comédie, fait ici son geste impassible familier avec un effet décent. Mais les véritables étincelles sont fournies par Monaghan, qui affiche un enthousiasme gagnant pour se lancer dans les aspects physiques de son rôle d’épouse et de mère qui découvre son dur à cuire intérieur. La formidable Maggie Q apparaît également brièvement comme un personnage qui semble être une chose mais qui s’avère ensuite être une tout autre chose. C’est plus que ce que l’on peut dire sur Le Plan Famille.

Crédits complets

Production : Skydance, Apple Original Films
Distributeur : Apple TV+
Avec : Mark Wahlberg, Michelle Monaghan, Ciaran Hinds, Zoe Colletti, Van Crosby, Maggie Q, Joyner Lucas, Kellen Boyle, Felicia Pearson
Réalisateur : Simon Cellan Jones
Scénariste : David Coggeshall
Producteurs : David Ellison, Dana Goldberg, Don Granger, Mark Wahlberg, Stephen Levinson
Producteur exécutif : John G. Scotti
Directeur de la photographie : Michael Burgess
Editeur : Tim Porter
Décorateur : Paul Kirby
Costumière : Carol Ramsey
Compositeur : Kevin Matley
Casting : Sheila Jaffe

Classé PG-13, 1 heure 58 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*