Tales of Kenzera : Zau est un Metroidvania magique inspiré du mythe bantou


Les Game Awards regorgent de regards enthousiastes sur des jeux très attendus, mais la cérémonie est également pleine de surprises. L’un d’eux est un Metroidvania flashy appelé Tales of Kenzera : Zau, le premier jeu de Surgent Studios.

Zau est un garçon qui cherche à ramener son père d’entre les morts. Guidé par Kalunga, le dieu de la mort, il utilise ses capacités de chaman guerrier pour vaincre les esprits ancestraux qui parcourent les terres de Kenzera. Ses principaux outils sont une paire de masques magiques ; avec le masque lunaire, il peut manipuler le temps et cristalliser les ennemis, et le masque solaire lui permet de lancer des lances enflammées. Le fondateur du studio, Abubakar Salim, affirme que les deux masques rappellent la série Devil May Cry dans la manière dont ils permettent au joueur de basculer entre les modes à distance et au corps à corps.

Le monde s’inspire des traditions et des images bantoues, avec des couleurs vives et des bêtes mythiques. De plus, la musique du jeu sera composée par Nainita Desai, une compositrice britannique qui a composé la musique de Telling Lies et Immortality de Half Mermaid.

Salim a fondé Surgent en 2019, mais la plupart des joueurs le reconnaissent actuellement comme la voix de Bayek d’Assassin’s Creed Origins. Selon lui, le décès de son père l’a motivé à créer un nouveau projet : il voulait raconter une histoire de deuil sous la forme d’un jeu vidéo. Avec l’aide du Ridley Scott Creative Group et de Critical Role, cinq ans plus tard, Tales of Kenzera : Zau raconte cette histoire.

La bande-annonce se termine par l’annonce que Tales of Kenzera : Zau arrivera sur PlayStation, Xbox, Switch et PC le 23 avril 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*