Novak Djokovic est un phénomène du point de vue génétique


Marco Panichi :  » Novak Djokovic est un phénomène du point de vue génétique « 
© Getty Images Sport / Clive Brunskill

Novak Djokovic fait preuve d’une longévité hors normes pour les critères du tennis. Du haut de ses 36 ans, Nole semble plus en forme que jamais et on dirait bien qu’il rajeunit au lieu d’expérimenter les inconvénients de l’âge.

Un secret derrière cette longévité? C’est ce qu’a tenté d’expliquer son préparateur physique Marco Panichi : «  Il y a plus d’une raison, mais toute réflexion doit partir du fait que Nole est un phénomène d’un point de vue génétique « , explique Marco à propos du talent du numéro un mondial, selon nos collègues de Tennis World USA.

« C’est quelqu’un qui est capable de tout faire avec simplicité et cohérence, mais aussi de faire des choses que les autres ne peuvent pas faire. »

Nole exige toujours plus

Bien qu’il ait gagné tout ce qui peut l’être au niveau du tennis la soif d’amélioration semble posséder le Belgradois, qui cherche par tous les moyens d’améliorer ses prestations ne serait-ce que de quelques millièmes en termes de pourcentages.

Panichi a expliqué : «  Il ne peut pas toujours être copié. Il sait jusqu’où il peut aller et a donc l’expérience nécessaire pour comprendre ce que son corps lui dicte. Nous le soutenons en lui donnant les armes pour développer ces capacités innées.

Nole est un champion exigeant, il demande beaucoup de lui-même et, par conséquent, ceux qui l’entourent doivent s’adapter à ces ambitions. Et sa motivation est toujours très grande, il n’a jamais de baisse de régime.

Nous reprenons l’entraînement le 10 décembre, puis il part en Australie et il reprendra ensuite le circuit  » Djokovic est sans aucun doute en forme puisqu’il a écrasé tout le monde cette saison la culminant avec 3 titres du Grand Chelem et le masters de fin d’année qui le sacre comme le champion des champions, mais on doit s’attendre à plus en 2024.

En effet le Djoker veut remporter les quatre Grands Chelems et une médaille d’or aux JO de Paris, et sa motivation sera d’autant plus grande car il va pouvoir se mesurer à son grand rival Rafael Nadal qui reprend le circuit en Janvier 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*