Pakistan : le National Accountability Bureau dépose un dossier contre le président du PTI, Parvez Elahi et son fils


ISLAMABAD : Le Bureau national de responsabilité (NAB) a déposé une plainte contre Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) Président Parvez Elahi et son fils Moonis Elahiles accusant d’être impliqués dans des affaires de corruption, ce qui a coûté au Trésor public plus d’un milliard de roupies pakistanaises (PKR), a rapporté Geo News, basé au Pakistan.
Le NAB a accusé Parvez Elahi, Moonis Elahi et d’autres d’avoir approuvé illégalement 116 projets de développement et reçu des pots-de-vin, a rapporté Geo News. Dans sa référence, l’organisme de surveillance anti-corruption a accusé Elahi et son fils d’avoir reçu des pots-de-vin en accordant des contrats à leurs « entrepreneurs préférés ». « .
Dans sa référence, l’organisme de surveillance anti-corruption a également déclaré qu’Elahi avait détourné plus de 744,5 millions de PKR en pots-de-vin et commissions occultes. Selon la référence, le comptable a continué à déposer les pots-de-vin sur les comptes bancaires de Moonis et de sa famille, selon le rapport de Geo News.
Moonis Elahi a déposé 1,61 million d’euros sur son compte bancaire à l’étranger et d’autres membres de sa famille ont déposé plus de 304 millions de PKR sur leurs comptes. Dans sa référence, l’organisme de surveillance anti-corruption a mentionné que les suspects avaient été reconnus coupables dans le cadre de l’enquête et a déclaré que le bureau des responsabilités devrait mener un procès et les punir en conséquence.
Moonis Elahi a rejeté les allégations de corruption et a déclaré que le million d’euros ainsi que d’autres fonds conservés sur divers comptes étaient « déclarés », a rapporté Geo News.
Dans une déclaration publiée sur X, Elahi a déclaré : « Aujourd’hui, le NAB a publié un communiqué de presse déclarant que mon père et moi sommes impliqués dans des affaires de corruption et ils ont déposé une plainte contre nous réclamant un montant de Rs744 millions.
« Cela implique 1 million d’euros sur mon compte. Ce million d’euros m’appartient ainsi que tous les fonds sur nos comptes. […] ils ont été déclarés au FBR avec la source des fonds et la trace de l’argent », a-t-il ajouté.
Elahi a déclaré que le NAB l’avait innocenté, lui et son père, de toutes les accusations lorsqu’ils avaient appliqué le « 9C » devant le tribunal. Il a déclaré : « Le NAB lui-même a déclaré au tribunal qu’il avait examiné nos actifs [going back] 20 ans », a rapporté Geo News.
Initialement, Parvez Elahi a été arrêté le 1er juin dans une affaire de corruption de 70 millions de PKR liée au détournement de fonds de développement alloués au district de Gujrat. Depuis, Elahi a été libéré à plusieurs reprises et arrêté immédiatement dans différentes affaires.
Pendant ce temps, le gouvernement intérimaire du Pakistan a lancé un processus visant à ramener Moonis Elahi au Pakistan. Il vivrait en Espagne depuis décembre 2022 pour éviter une « victimisation politique » au Pakistan.
Pour ramener Moonis Elahi au Pakistan, l’Agence fédérale d’enquête (FIA) a contacté l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) pour l’émission d’une notice rouge visant à arrêter le leader du PTI dans une affaire de blanchiment d’argent.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*