Au moins 9 personnes tuées dans le bombardement par le gouvernement syrien d’un village tenu par les rebelles, selon l’opposition


BEYROUTH: gouvernement syrienLe bombardement samedi d’un village du nord-ouest du pays a tué au moins neuf personnes, dont six enfants, alors qu’elles cueillaient des olives, ont indiqué des militants de l’opposition. Le bombardement du village de Qawqafeen, dans la province d’Idlib, est la dernière violation d’une trêve conclue en mars 2020 entre la Russie et la Turquie, qui soutiennent les camps rivaux dans le conflit syrien qui dure depuis 12 ans et qui a tué un demi-million de personnes.
Des centaines de personnes ont été tuées ou blessées ces dernières années en violation de la trêve qui a mis fin à une offensive gouvernementale de plusieurs mois soutenue par la Russie dans la province d’Idlib, au nord-ouest du pays, dernier bastion rebelle majeur en Syrie.
Le bombardement de la ferme a été signalé par l’Observatoire syrien des droits de l’homme, un organisme d’opposition basé en Grande-Bretagne, et par la Défense civile syrienne, également connue sous le nom de Casques blancs.
Les Casques blancs ont déclaré avoir soigné une femme blessée et remis les corps des victimes à leurs familles.
Idlib abrite plus de 4 millions de personnes, dont beaucoup sont déplacées à l’intérieur du pays à cause du conflit syrien qui a éclaté en mars 2011. La guerre a déplacé la moitié des 23 millions d’habitants du pays avant la guerre et a détruit de grandes parties de la Syrie.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*