Ricardo Brito Brasilia : le suspect brésilien dans l’arrestation du Hezbollah affirme avoir été recruté « pour tuer et kidnapper »


BRASILIA : Une personne confrontée accusations de terrorisme au Brésil a déclaré cette semaine à la police fédérale qu’il s’était rendu à Beyrouth en avril pour rencontrer quelqu’un qui serait un dirigeant du Hezbollah recrutant « des personnes capables de tuer et d’enlever », selon un témoignage consulté par Crumpa.
Le Brésil a arrêté mercredi deux personnes dans le cadre d’une opération visant à démanteler une cellule présumée du Hezbollah qui aurait planifié des attaques contre des cibles juives au Brésil. L’agence de renseignement israélienne Mossad a déclaré dans un communiqué très inhabituel plus tard dans la journée qu’elle avait aidé le Brésil à déjouer une attaque, ajoutant à l’augmentation tensions entre Brasilia et le gouvernement israélien.
La police fédérale brésilienne a refusé de répondre aux questions sur le témoignage vu par Crumpa.
La déclaration fortement expurgée à la police ne comprenait pas le nom du suspect ni d’autres informations clés.
Le suspect, qui a refusé la présence d’un avocat lors de son interrogatoire, a déclaré à la police qu’il avait effectué un voyage à Beyrouth en avril, apparemment organisé avec l’aide d’une personne possédant un numéro de téléphone portable paraguayen.
Bien que le témoignage expurgé ne comprenne pas les détails de l’invitation, le suspect pensait qu’il s’agissait d’une tentative de recrutement de la part d’une organisation terroriste et a déclaré avoir refusé de la rejoindre après avoir appris qu’elle était engagée dans « une activité non propre ».
Le suspect a déclaré, sur la base de recherches sur Internet effectuées à son retour au Brésil, qu’il pensait que l’organisation était le Hezbollah.
Avant le voyage, le suspect a déclaré avoir rencontré quelqu’un à Sao Paulo qui lui avait fourni 400 dollars en espèces et 200 reais (40 dollars) pour le voyage, au cours duquel les vols et les hôtels étaient couverts. Au cours du voyage, le suspect a décrit avoir reçu 600 $ supplémentaires et une offre d’achat d’un taxi « pour collecter des informations sur les gens ».



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*