« J’en ai tué 10 de mes propres mains ! » : un terroriste du Hamas se vante d’avoir tué des Juifs lors d’un appel téléphonique effrayant


Un enregistrement téléphonique inquiétant publié par les Forces de défense israéliennes (FDI) a capturé un Terroriste du Hamas se vantant auprès de ses parents du meurtre de Juifs. Dans la conversation glaçante publiée par Tsahal, le terroriste affirme avoir personnellement tué 10 Juifs et envoie même des photos de ses victimes à ses parents.
L’incident s’est produit après Militants palestiniens du Hamas basé dans la bande de Gaza a lancé une attaque sans précédent contre le sud d’Israël le 7 octobre 2023. Cette attaque a conduit à une déclaration de guerre d’Israël au Hamas, entraînant des bombardements de représailles sur Gaza. Des milliers de civils, palestiniens et israéliens, ont perdu la vie depuis le début de ce conflit.
Dans l’enregistrement téléphonique, le terroriste, dont l’identité n’a pas été révélée, est entendu utiliser un téléphone qu’il a pris à une femme juive qu’il avait tuée à Mefalsim, un kibboutz proche du Frontière de Gaza. Désireux de montrer ses actes odieux, il dirige ses parents vers ses messages WhatsApp en disant : « Regardez combien j’en ai tué de mes propres mains ! Votre fils a tué des Juifs ! » Il souligne ses actions en répétant : « J’en ai tué 10 de mes propres mains ! Papa, 10 de mes propres mains !
Il est choquant de constater que les parents du terroriste semblent applaudir ses actes. Son père répond : « Oh mon fils, que Dieu te bénisse ! » tandis que sa mère exprime l’espoir de son retour sain et sauf. D’un air de défi, le terroriste déclare : « Il n’y a pas de retour en arrière. C’est soit la mort, soit la victoire », exhortant ses parents à regarder les images de ses victimes, a rapporté le New York Post. Le contenu de ces images et les réactions des parents à leur égard restent flous.
L’armée israélienne a présenté cet enregistrement au Conseil de sécurité de l’ONU.
La guerre en cours entre Israël et le Hamas a fait de nombreuses victimes. Selon les rapports de l’ONU, plus de 5 000 personnes ont perdu la vie à Gaza depuis le début du conflit, les femmes et les enfants représentant plus de 60 % des décès. En outre, plus de 15 000 personnes ont été blessées et 212 sont actuellement retenues en otage par le Hamas.
La communauté internationale continue de suivre avec impatience l’évolution du conflit, dans l’espoir d’une résolution qui apporterait la paix dans la région.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*