Nous n’aurions pas ce spin-off sans « Tout le monde aime Raymond »


Les retombées font depuis longtemps partie de l’histoire de la télévision, pour le meilleur et pour le pire. Plus récemment, Les morts qui marchent : Daryl Dixon et The Walking Dead : la ville mortespin-offs de (vous l’aurez deviné) Les morts-vivants créé à quelques mois d’intervalle. Mais avant cela, c’était dans les sitcoms que l’on voyait le plus de retombées. Alors que certains ont échoué (Radar’s PURÉE spin off W*A*L*T*E*Rpar exemple), beaucoup ont fonctionné, principalement parce qu’ils ont pris des membres de soutien plus petits de la distribution que le public aimait déjà, et les ont placés seuls dans un monde élargi.


L’une des retombées les plus réussies a été Frayer. Grue Frasier (Kelsey Grammer) n’était pas l’une des parties les plus importantes de Acclamations, mais comme nous le connaissions déjà, il était parfait pour avoir sa propre opportunité de briller. Un opérateur d’ascenseur sur Parfaits inconnus nommée Harriet Winslow (Jo Marie Payton) était un petit personnage assez amusant, mais quand on lui a donné sa propre émission intitulée Questions de famille, il est devenu plus grand que ce qui l’avait précédé. Dans les années 90, une nouvelle série est apparue intitulée Tout le monde aime Raymond avec un comédien stand-up Ray Romano. Quelques apparitions d’un livreur de colis joué par Kévin James a conduit à une autre sitcom massive : Le roi des reines.


Qui Kevin James a-t-il joué dans «Everybody Loves Raymond»?

Image via CBS

Tout le monde aime Raymond Il y avait peut-être le nom de Ray Romano dans le titre, mais la série ne concernait pas uniquement lui. Il a duré neuf saisons et a figuré dans le Top 10 des audiences pendant la plupart des années, non seulement à cause de Romano, qui jouait une version semi-fictionnelle de lui-même nommée Ray Barone, mais plus encore pour le casting de soutien. Le public ne pouvait pas se lasser de sa famille excentrique, de son père perpétuellement en colère, Frank (Pierre Boyle), à sa mère autoritaire, Marie (Doris Roberts), son pauvre frère abusé, Robert (Brad Garrett), et la femme qui a dû faire face à toutes leurs folies, Debra (Patricia Heaton).

Tout le monde aime Raymond a accumulé 10 victoires aux Emmy pour avoir joué au cours de sa diffusion, mais même si nous aimions les pitreries des Barones, ils n’étaient pas les seules personnes dans sa vie. D’une manière ou d’une autre, il avait aussi des amis, et au cours des premières saisons, son meilleur ami était un livreur du Queens nommé Kevin Daniels (il a été appelé par ce nom pendant plusieurs épisodes, avant d’être appelé Doug Heffernan, son nom de Le roi des reines). Il est comme Ray : un mec stéréotypé qui veut sortir avec les gars et faire du sport. Dans l’un de ses meilleurs épisodes, Ray a vraiment envie d’aller jouer au golf avec lui, mais le problème est qu’il vient de rentrer d’un voyage de travail et sait qu’il devrait passer du temps avec sa famille. Ils concoctent un mensonge, qui devient incontrôlable, pour amener Debra à laisser Ray jouer au golf. Doug n’a jamais été un personnage énorme. Kevin avait ce sentiment commun de « tous les hommes », tout comme Ray. Et comme Ray Romano, Kevin James a fait ses débuts en tant que comédien. Avec leurs parcours et leurs approches similaires en matière de comédie, CBS n’a pas tardé à décider de donner au personnage de James son propre spin-off.

De quoi parle « Le roi des reines » ?

Le casting du Roi des Reines
Image via CBS

Le roi des reines créé en 1998 et a duré neuf saisons jusqu’en 2007. Comme Tout le monde aime Raymond, Le roi des reines a fonctionné parce que ce n’était pas seulement le spectacle de Kevin James. Il avait besoin de tous ses acteurs pour prospérer, et il l’a fait. Le roi des reines j’ai eu un peu de Lune de miel se sentir, avec Doug, toujours livreur, comme le lourdaud maladroit qui se dispute souvent avec sa femme, Carrie (Léa Rémini), qui peut tout faire et être encore plus méchant que Doug. Aux côtés de Doug se trouvent également ses amis Deacon (Victor Williams) et Patton Oswalt comme Spence dans un rôle récurrent, et le cousin de Doug, Danny (Gary Valentine). L’acteur le plus populaire n’était cependant pas Kevin James, mais Jerry Stiller, qui jouait le père veuf de Carrie, Arthur. Stiller revenait à la fin de Seinfeldoù il a joué le rôle de George Costanza (Jason Alexandre), père, Frank Costanza. Tout comme Frank, Arthur est étrange, bruyant et sujet aux explosions. C’est souvent lui qui a fait le plus rire de la série.

« Tout le monde aime Raymond » et « The King of Queens » croisés

Ray (Ray Romano) et Doug (Kevin James) dans
Image via CBS

Kevin James est encore apparu dans quelques épisodes de Tout le monde aime Raymond dans sa troisième saison. Au fil des années, Ray est apparu sur Le roi des reines aussi. Ray Romano était là dans la saison 1, lors de l’épisode 9, « Road Rayge ». Là, nous voyons comment les deux amis se rencontrent, Doug aidant son nouvel ami à tricher lors d’un examen de conduite écrit. Un autre épisode de la saison 1, « Rayny Day », nous donne l’or de la comédie de Ray interagissant avec Arthur. Romano était là jusqu’à la fin, alors que « Raygin’ Bulls » de la saison 8 amène Doug et Ray à aller en boîte de nuit.

CONNEXES : « Sister, Sister » a fait cela mieux que n’importe quelle autre sitcom des années 90

Ce n’est pas seulement Ray qui est apparu sur Le roi des reines. Son frère, Robert, l’a fait, donnant à Doug une contravention mémorable pour conduite sans permis, ce qui était rendu encore plus gênant car il était en fait dans la voiture avec Ray et Doug lorsque cela s’est produit. Dans cet épisode de « Rayndy Day », Marie critique les compétences de nettoyage de Carrie, mais Carrie résiste à son comportement et l’utilise contre elle lorsqu’elle incite Marie à nettoyer pour elle. (Contrairement à Debra, Carrie n’a aucune fierté.) Hélas, nous n’avons jamais eu de moment Frank contre Arthur. Un match hurlant entre ces deux egos aurait été un incontournable de la télévision.

La grande image

  • Les spin-offs ont une histoire mitigée à la télévision, mais celles qui réussissent comme Frayer et Questions de famille capitalisé sur des personnages secondaires bien-aimés.
  • Tout le monde aime Raymond et Le roi des reines tous deux ont prospéré grâce à leurs solides acteurs de soutien, et pas seulement aux acteurs principaux.
  • Ray et son frère Robert de Tout le monde aime Raymond fait des apparitions sur Le roi des reinescréant des moments croisés pour les fans des deux émissions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*