La bande-annonce de « Le mal n’existe pas » présente le drame écologique serein de Ryusuke Hamaguchi


La grande image

  • Le dernier long métrage de l’écrivain et cinéaste japonais Ryusuke Hamaguchi, Le mal n’existe passouligne l’urgence d’une prise de conscience écologique.
  • Le film explore le conflit entre la beauté naturelle du village de Mizubiki et les projets d’une entreprise de construire un refuge de glamping, exposant les défauts et les dommages environnementaux potentiels.
  • Avec un ton contemplatif et silencieux, la bande-annonce met l’accent sur le lien entre la nature et l’humanité, se demandant si une communication sincère peut résoudre le conflit.


La conscience climatique et écologique fait partie des problèmes les plus importants auxquels le monde est confronté aujourd’hui. Même s’il existe des voix dissidentes quant à sa véracité, la plupart conviendront qu’il s’agit d’un défi qui requiert une attention urgente. écrivain et cinéaste japonais Ryûsuke Hamaguchia placé la question au premier plan dans son prochain drame écologique, Le mal n’existe pas. Son dernier film est une pièce silencieuse et contemplative se déroulant sur fond d’arbres enneigés et d’un ciel brillamment clair. Une bande-annonce du dernier film de Hamaguchi met davantage l’accent sur l’ambiance que sur l’intrigue.

La bande-annonce d’environ plus d’une minute nous plonge dès le début dans les bras de la nature. Ici, dans ces environs calmes, un père enseigne à sa fille les différences entre les pins et les mélèzes. Une leçon que le petit comprend vite. Les arbres ne sont pas la seule chose au programme, l’identification des sentiers de cerfs et de leurs points d’eau en fait également partie. Cependant, leur silence tranquille est perturbé lorsqu’une nouvelle entreprise souhaite s’étendre dans le calme de la nature. « Un peu de pollution n’affectera pas l’eau », clame une voix hors champ.

Le dernier projet de l’écrivain et cinéaste Hamaguchi est un éco-drame qui nous présente Takumi et sa fille Hana qui vivent dans le village de Mizubiki, près de Tokyo. Connaissant bien la beauté qui entoure leur maison, ils sont bientôt informés des projets d’une entreprise visant à construire un refuge de glamping sur le terrain. Alors que le plan semble décent à première vue, la communauté révèle aux représentants de l’entreprise les défauts de la construction proposée. Le fait de siroter leurs fosses septiques polluera l’eau à proximité, tandis que les cerfs qui résident aux alentours sauteront dans la zone de glamping, et le manque de personnel signifie que les invités seront en grande partie sans surveillance. Une communication sincère peut-elle apporter une résolution ?


L’équipe derrière « Le mal n’existe pas »

Après son travail primé aux Oscars sur Conduire ma voiture, Hamaguchi a réduit ses efforts, adoptant une approche plus conservatrice pour son prochain projet. Le casting de Le mal n’existe pas comprend Hitoshi Omika comme Takumi, Ryō Nishikawa comme sa fille Hana, les représentants de la société de glamping sont représentés par Ryûji Kosaka et Ayaka Shibutani. Le casting est complété par Hazuki Kikuchiet Hiroyuki Miura. Le film est réalisé par Hamaguchi avec Yoshio Kitagawa proposant du cinéma.

Le mal n’existe pas a fait sa première nord-américaine au Festival international du film de Toronto 2023. Sa sortie en salles n’est pas encore annoncée. Découvrez la bande-annonce ci-dessous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*