L’ancien champion de l’UFC Isreal Adesanya plaide coupable de conduite en état d’ébriété


Israel Adesanya, l’ancien champion des poids moyens de l’UFC, a plaidé coupable devant le tribunal de conduite en état d’ébriété lundi matin dans son pays natal, la Nouvelle-Zélande, a déclaré dimanche son équipe à Crumpa.

L’incident s’est produit le 19 août. Adesanya conduisait avec 87 milligrammes d’alcool pour 100 millilitres de sang, selon son équipe. La limite légale dans le pays est de 50 milligrammes.

« Je tiens à m’excuser auprès de la communauté, de ma famille et de mon équipe pour la décision que j’ai prise de prendre le volant après avoir bu lors d’un dîner », a déclaré Adesanya dans un communiqué fourni à Crumpa. « Je suis déçu de ma décision de conduire, c’était une erreur. Je sais que les gens pourraient me suivre et je veux qu’ils sachent que je ne pense pas que ce comportement soit acceptable. »

Selon son équipe, Adesanya rentrait chez lui après un dîner avec des amis à Auckland et « a rencontré une unité d’alcootest aléatoire ». La date d’audience de lundi était une audience de convocation. Il doit revenir pour le prononcé de la peine le 10 janvier, a indiqué son équipe.

La peine maximale pour une accusation de conduite en état d’ébriété est de trois mois de prison, soit 2 680 dollars, selon le New Zealand Herald.

Adesanya, 34 ans, a perdu le titre des poids moyens de l’UFC lors d’une défaite par décision unanime contre Sean Strickland à l’UFC 293 le 10 septembre à Sydney, en Australie. Le combattant d’origine nigériane a été deux fois champion des poids moyens de l’UFC et est considéré comme l’un des meilleurs combattants de 185 livres de l’histoire du MMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*