Le pape estime que la désinformation est le « premier péché » du journalisme


CITÉ DU VATICAN: Pape François a dénoncé samedi la « désinformation » et les fausses nouvelles diffusées dans le but d’influencer l’opinion publique comme le principal délit du journalisme. « La désinformation est le premier des péchés, des erreurs – disons – du journalisme », a déclaré François aux journalistes italiens lors d’une réunion au Vatican pour décerner un prix de journalisme.
Le pape a mis en garde contre le danger de réduire les relations humaines à de « simples algorithmes » et a exhorté les législateurs à être vigilants face à la propagande « partisane » et aux divisions sur le sujet. réseaux sociaux.
Un autre danger sur les réseaux sociaux est « un faux sentiment d’appartenance, en particulier chez les jeunes, qui peut conduire à l’isolement et à la solitude », a-t-il déclaré.
Largement considéré lui-même comme un communicateur avisé, le pontife est revenu au terme « péchés » pour énumérer ce qu’il a appelé les quatre méfaits des médias, selon la déclaration traduite de ses commentaires par le Vatican. « La désinformation, lorsque le journalisme n’informe pas ou informe mal ; la calomnie (on utilise parfois ce terme) ; la diffamation, qui est différente de la calomnie mais qui détruit ; et le quatrième est… l’amour du scandale. »



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*