Kherson : 600 km² de Kherson sous l’eau après la rupture d’un barrage ; bombardements au milieu d’une opération de sauvetage


KHERSON: Des centaines d’Ukrainiens ont été secourus des toits de la région sud inondée de Kherson jeudi après la destruction d’un barrage submergé villages, champs et routes, comme Kyiv a rejeté les rapports selon lesquels une contre-offensive avait commencé. Le gouverneur de la région a déclaré que quelque 600 km2 étaient sous l’eau.
Les informations de NBC, citant un officier supérieur et un soldat près des lignes de front, ont déclaré que l’offensive avait commencé. Poste de Washington cité « quatre individus » dans les forces armées disant la même chose. Interrogé sur ces informations, un porte-parole de l’armée ukrainienne a déclaré : « Nous n’avons aucune information de ce type ». Le ministère britannique de la Défense a fait état de violents combats le long de « plusieurs secteurs du front », ajoutant que Kiev détenait l’initiative dans la plupart des régions.
La Russie et l’Ukraine ont échangé la responsabilité de l’éclatement du barrage hydroélectrique de Kakhovka datant de l’ère soviétique. Moscou et Kyiv Jeudi, ils se sont également accusés mutuellement d’avoir bombardé la zone alors que des secouristes dans des canots pneumatiques tentaient de sauver des personnes et des animaux de la montée continue des eaux. Un bombardement russe a tué jeudi un civil dans la ville de Kherson, à environ 60 km en aval du barrage, a annoncé le procureur général d’Ukraine. Le Kremlin a également accusé l’Ukraine d’avoir bombardé des secouristes russes dans la région. Le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, a déclaré que ses forces avaient repoussé les tentatives nocturnes des forces ukrainiennes de percer la ligne de front dans la région de Zaporizhzhia adjacente à Kherson.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*