Review: STAR TREK: RESURGENCE a une belle histoire alourdie par une présentation imparfaite


Je vais commencer par ce que je pense être le meilleur éloge que tout jeu sous licence puisse recevoir : Star Trek : Résurgence m’a donné envie d’aller regarder Star Trek. Si un jeu sous licence peut vous donner envie de découvrir davantage cette franchise, il a fait du bon travail à mon avis. Le jeu se déroule environ 16 ans après que Will Riker a rencontré le Tkon en Star Trek : la nouvelle génération (« The Last Outpost ») et l’Empire Tkon joue un rôle énorme. Cela ressemblait beaucoup à une histoire que vous regarderiez La prochaine génération à mon avis, bien qu’il ait été étiré à environ 9 heures. Bravo à l’équipe.

Je pense que l’écriture pour Star Trek : Résurgence c’est bien et les idées sont solides. La façon dont l’équipe veut que vous interagissiez avec le monde qui vous entoure fonctionne très bien pour la plupart. La façon dont vous pouvez passer de manière transparente entre deux personnages à chaque chapitre est parfois impeccable et jamais un problème. La musique et les sons ont également été fantastiques à écouter et pleins de Star Trek l’énergie et les vibrations que vous espérez. Cela dit, il y a quelques problèmes avec le jeu.

Premièrement, une bonne partie du jeu a l’air fantastique, mais il y avait des zones d’animation et des problèmes graphiques qui étaient moins que stellaires. Tout d’abord, il y avait des problèmes graphiques aléatoires pour moi où les personnages apparaissaient pendant moins d’une seconde alors qu’ils ne le devraient pas ou juste un effet glitchy se produisait au hasard. Deuxièmement, une bonne partie des animations de marche étaient très raides et gênantes. Troisièmement, certains des visages, en particulier les humains et les espèces adjacentes à l’homme, semblaient médiocres. Quatrièmement, certains repères visuels ne semblaient pas terminés. Il y avait une section où je devais utiliser mon tricordeur pour scanner des choses et généralement il utilise une couleur contrastante pour indiquer l’anomalie, mais il y a eu quelques fois où la couleur de contraste n’apparaissait pas ajustée correctement, ce qui m’a fait littéralement passer au peigne fin l’espace et j’ai essayé de scanner chaque centimètre de la zone jusqu’à ce que je réussisse. Enfin, les animations pour parler n’étaient pas synchronisées avec l’audio, ce qui était distrayant. Ce jeu ressemble beaucoup à un roman visuel, le dialogue étant une partie importante du jeu et le fait que les composants audio et visuels ne soient pas en ligne peut vous faire sortir de l’expérience.

Un autre problème que j’ai eu avec Star Trek : Résurgence étaient que certains des éléments de gameplay n’étaient pas tout à fait polis. Un domaine qui m’a dérouté était que certaines des icônes de bouton à l’écran ne semblaient pas cohérentes. Parfois, on vous montrait un cercle et vous invitiez à utiliser la bonne gâchette, d’autres fois, c’était plutôt un trapèze qui ressemblait à la gâchette du contrôleur, etc. Cela a conduit à quelques reprises où je n’étais pas tout à fait sûr de ce que je était censé faire sur le moment. Pour aggraver les choses, il y a eu un moment où je jouais vers la fin où je ne pouvais littéralement pas comprendre ce que j’étais censé faire avec les commandes et j’ai essayé plusieurs fois avant de finalement dire au jeu de réessayer en mode Histoire parce que rien que je essayé travaillé. J’ai dû le faire une ou deux autres fois également parce que les commandes fonctionnent pour la plupart, mais parfois elles semblent un peu maladroites et peu maniables, en particulier lorsque vous essayez de faire des échanges de tirs avec votre phaser.

Un problème d’accessibilité que j’ai remarqué dans Résurgence de Star Trek était que les sous-titres ne fonctionnaient pas toujours. Je jouais avec des sous-titres, puis il y avait juste des séquences aléatoires où il n’y avait pas de sous-titres. De plus, les sous-titres étaient parfois différents de ce qui était dit, comme si les acteurs de la voix lisaient une ligne différemment de ce qui était dans le script et ils n’ont jamais mis à jour le script pour les sous-titres, provoquant une petite déconnexion. De plus, vous êtes invité à choisir les options de dialogue un peu trop tôt dans certains cas. Ce sont des événements chronométrés, mais parfois les personnages parlent encore 2-3 lignes après leur apparition, ce qui signifie que vous devez perdre du temps pour vous assurer d’avoir tout le contexte avant de faire un choix.

C’est toute ma négativité pour le jeu. J’ai vraiment apprécié le fait que si vous échouiez dans une section, le jeu vous donnerait le choix de réessayer en mode Histoire et ce ne serait que pour cette section. Si une zone vous pose problème, rejouez-la en mode Histoire, puis la section suivante ne sera plus en mode Histoire. Cela étant dit, je ne me souviens pas avoir vu d’option pour activer le mode histoire si vous voulez vraiment passer à travers les choses.

À la fin de la journée, Star Trek : Résurgence est un jeu amusant de Star Trek que j’ai apprécié. Le prix de 40 $ le rend plus accessible, mais il reste encore quelques problèmes qui pourraient être résolus. Ça me donne envie de revenir en arrière et de regarder Star Trek dans le bon sens et l’histoire est bien menée. Si tu es un grand Star Trek ventilateur, je le recommande, sachez simplement que ce n’est pas parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*