Red Bull ignore les discussions sur une saison de F1 invaincue après la victoire de Monaco


MONACO – Christian Horner a minimisé la suggestion d’une saison de Formule 1 invaincue après que Max Verstappen ait remporté la sixième victoire consécutive du Red Bull au Grand Prix de Monaco.

La F1 n’a jamais vu une équipe terminer une saison parfaite auparavant – la plus proche a été McLaren en 1988, remportant 15 des 16 courses.

Red Bull aurait besoin d’en gagner 22 pour le faire cette année, mais son avantage concurrentiel est évident depuis le début de la saison.

« Vous essayez de me faire faire un Arsène Wenger ici, n’est-ce pas ? Je ne vais pas le faire », a déclaré Christian Horner après la victoire de Monaco, faisant référence au manager de l’équipe invaincue des « Invincibles » d’Arsenal en 2002/03. Saison de Premier League.

La victoire de Verstappen aurait facilement pu revenir à Fernando Alonso et Aston Martin s’ils avaient décidé d’une stratégie de pneus différente lorsque la pluie s’est intensifiée en fin de course.

« Il y a tellement de danger que vous avez vu aujourd’hui avec la météo et il y a tellement de facteurs qui peuvent mal tourner et la compétition est si forte que tout peut arriver », a ajouté Horner.

« Donc, nous ne prenons qu’une course à la fois. »

La victoire de Monaco a vu Verstappen ouvrir une avance de 39 points sur son coéquipier Sergio Perez, qui n’a pas réussi à marquer un point après s’être effondré lors des qualifications.

Red Bull mène Aston Martin au championnat des constructeurs par 129 points.

Lorsqu’on lui a demandé si Red Bull pouvait s’attendre à un championnat unilatéral pour le reste de la saison, Horner a répondu : « Je ne pense pas.

« Il est si tôt pour prédire cela. Nous avons 14 courses à disputer. Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner.

« Nous sommes à six courses de ce championnat. Max a brillamment piloté et Checo [Perez] a eu un week-end à oublier ici mais a été en grande forme mais nous allons voir quel sera le résultat des mises à niveau à Barcelone le week-end prochain.

« Il est impossible de juger ici et vous devez tirer votre chapeau à Fernando ce week-end. »

La deuxième place d’Alonso à Monaco était sa meilleure depuis qu’il avait terminé à la même position au Grand Prix de Hongrie 2014.

Bien qu’il n’ait remporté aucune course cette année, Alonso n’a que 12 points de retard sur Perez au championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*