Un tribunal pakistanais rejette la demande de l’ancien Premier ministre Imran Khan de classer l’affaire en diffamation à son encontre


LAHORE: Un tribunal pakistanais a rejeté vendredi la demande de l’ancien Premier ministre Imran Khan de rejeter un Rs 10 milliards diffamation procès intenté contre lui par le Premier ministre Shehbaz Sharif.
Le tribunal des sessions a ordonné au premier ministre Sharif de présenter des preuves contre Khan lors de la prochaine audience du 20 mai. L’affaire est en instance depuis six ans.
Dans la procédure de vendredi, l’avocat de Khan a fait valoir que l’action en diffamation intentée par Sharif était susceptible d’être rejetée. L’avocat du premier ministre, cependant, s’est opposé à la demande, arguant que le défendeur n’avait déposé la demande que pour «retarder la procédure de poursuite et entraver le processus du tribunal».
Il a déclaré que Khan avait déjà perdu son droit de défendre le procès par une ordonnance rendue par le tribunal de première instance en novembre de l’année dernière.
« Le défendeur n’avait pas le droit de déposer de telles demandes pour entraver le processus de jugement de la poursuite », a-t-il déclaré.
Le juge de district et de session supplémentaire Muhammad Irfan Basra, après avoir entendu les arguments des deux parties, a observé que la demande de Khan n’était pas fondée et est donc rejetée.
Sharif en 2017 a intenté une action en diffamation contre Khan pour l’avoir accusé d’avoir offert à ce dernier 10 milliards de roupies par l’intermédiaire d’un ami commun en échange du retrait de la Affaire des Panama Papers de la Cour suprême.
Sharif a demandé un décret de récupération de Rs 10 milliards à titre de compensation à Khan pour la publication de contenu diffamatoire.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*