Critique de « Bad Living » (« Mal Viver ») : un misérable mélodrame sur la cruauté féminine



Anabela Moreira, Rita Blanco et Madalena Almeida incarnent trois générations de femmes perpétuellement en désaccord les unes avec les autres dans le film de l’auteur portugais Joao Canijo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*