« Crois en tes rêves ! » Les mots de Novak Djokovic s’adressent à tous.


Lors de la cérémonie de remise des prix qui l’a vu soulever le trophée Norman Brookes vers le ciel pour la dixième fois de sa carrière, Novak Djokovic a voulu envoyer un message clair à tous les enfants qui rêvent de pouvoir un jour concourir sur les plus grandes scènes du tennis mondial.

« A tous les enfants du monde entier, je dis de rêver en grand car rien n’est impossible. Plus vous aurez de défis à relever, plus vous serez forts : Stefanos Tsitsipas et moi le prouvons ». Au lendemain de la victoire de son 22e Grand Chelem, Djokovic a accordé une interview spéciale à un enfant lors des habituelles photos réservées aux champions du tournoi au Royal Botanical Gardens.

Les paroles de Novak ne sont pas qu’un simple conseil : elles vont plus loin. C’est très vrai, si une personne voit qu’elle a le potentiel pour réaliser ses rêves, alors elle doit essayer de réaliser ces rêves.

Et c’est un conseil qui s’applique à tout le monde, à tout âge.

Djokovic interviewé par un enfant : « Crois en tes rêves »

Djokovic a dit, en donnant de précieux conseils au petit chanceux, qui était visiblement enthousiaste pendant la conversation avec le belgradois : « Crois toujours en tes rêves.

C’est une chose très importante. A tout ce que tu imagines, car à ton âge l’imagination est toujours très forte. Ne laisse personne te dire que l’imagination, c’est mal. D’accord. Garde toujours ton rêve en vie et soigne-le jusqu’à la fin. » Le champion serbe, est ensuite revenu sur le parcours australien aux micros du site officiel de l’Open d’Australie, : « Si je voulais vraiment gagner le trophée, je devais être fort et ne pas laisser les facteurs externes me distraire sur le chemin du titre.

Après ce qui s’est passé l’année dernière, en revenant en Australie, j’étais curieux et plus nerveux que d’habitude. Je me demandais comment je serais reçu. Dans l’ensemble, ce fut une très bonne expérience et j’en suis très reconnaissant ».

Djokovic n’a perdu qu’un seul set sur l’ensemble du tournoi et a réussi à élever son niveau lors de la deuxième semaine. Dès les huitièmes de finale, le Serbe a commencé à mieux gérer son problème de jambe et a dominé les trois matchs menant à la finale.

Dans le dernier acte du tournoi, Djokovic a surclassé Stefanos Tsitsipas dans les moments importants et a conclu le match par deux excellents tie-breaks.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*