L’ATP inflige une lourde amende à la LTA.


L’ATP a infligé une amende massive d’un million de dollars à la LTA pour sa décision d’interdire aux joueurs russes et biélorusses de participer à ses événements cette année.

La LTA a été condamnée à une amende de 1 million de dollars (820 000 £) par l’ATP pour avoir interdit aux joueurs russes et biélorusses de participer à ses événements l’année dernière.

La LTA indique qu’elle étudie sa réponse à cette sanction.

Déclaration officielle ci-dessous. pic.twitter.com/L8LrPC9XuL – James Gray (@jamesgraysport) 7 décembre 2022

En avril, l’AELTC a annoncé sa décision d’interdire aux joueurs russes et biélorusses de participer à Wimbledon.

La LTA, l’instance dirigeante du tennis en Grande-Bretagne, a suivi l’AELTC et a interdit aux joueurs russes et bélarussiens de participer aux compétitions ATP et WTA organisées cet été.

Après s’être vu infliger une amende d’un million de dollars par la WTA, la LTA vient de se voir infliger une autre amende d’un million de dollars. Dans sa déclaration, la LTA a reproché à l’ATP de « faire preuve d’un manque d’empathie » pour la situation en Ukraine.

La LTA a également admis que l’amende infligée à l’ATP aura un impact négatif majeur sur la capacité financière de l’organisation.

La déclaration de la LTA sur l’amende de l’ATP

« La LTA est profondément déçue par ce dénouement.

L’ATP, dans sa conclusion, n’a montré aucune reconnaissance des circonstances exceptionnelles créées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ou de la communauté sportive internationale et de la réponse du gouvernement britannique à cette invasion.

L’ATP semble considérer cette affaire comme une simple violation de ses règles – avec un manque surprenant d’empathie pour la situation en Ukraine, et un manque évident de compréhension des circonstances uniques auxquelles la LTA a été confrontée.

L’impact financier de cette amende et de celle de la WTA aura un impact important sur la capacité de la LTA à développer et à accueillir le tennis dans ce pays. Par exemple, nous avions l’intention d’organiser un certain nombre d’événements de niveau Challenger ATP pour donner plus d’opportunités aux joueurs moins bien classés au cours du premier trimestre de 2023 et nous ne serons pas en mesure de le faire, en particulier compte tenu de la possibilité de nouvelles amendes.

Nous allons soigneusement étudier notre réponse et nous attendons le résultat de notre appel contre la décision et la sanction de la WTA », a déclaré la LTA dans son communiqué.

Après la fin de Wimbledon, les médias britanniques ont rapporté que les joueurs russes et biélorusses pourraient subir le même sort en 2023.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*