Roger Federer après sa première victoire n°1 : « Je suis ravi »


Face à face pour la sixième fois, Roger Federer a battu le numéro un mondial, Lleyton Hewitt en demi-finale des Masters de Miami en 2002, délivrant le deuxième triomphe sur l’Australien.

C’était la première victoire du jeune Suisse contre le numéro un mondial, produisant une victoire de 6-3, 6-4 en une heure et 29 minutes pour une place dans sa première finale de Masters 1000.

Servant à seulement 54%, Roger a tiré le meilleur parti de son premier service, perdant 15 points en dix jeux de service et repoussant les trois occasions de break. Cela a mis l’Australien sous pression et il n’a pas pu y faire face.

Lleyton a perdu le service une fois dans chaque set sur neuf opportunités offertes à Roger, qui a établi le choc du titre contre Andre Agassi. Federer avait l’avantage dans les échanges les plus courts et moyens.

Il a contrôlé le rythme des échanges avec 29 coups gagnants et 26 fautes directes pour laisser Lleyton derrière lui et rester sur la voie du titre.

Roger Federer a battu Lleyton Hewitt à Miami en 2002.

Roger a lancé l’action avec un as dans le jeu d’ouverture et a produit un break dans le suivant après l’erreur de revers de Hewitt.

Federer a survécu à deux occasions de break dans le troisième match pour confirmer l’avance. Il a tenu le coup à égalité avec un service gagnant pour ouvrir un avantage de 4-1.

Dominant avec son tir initial, Roger a clôturé le premier match avec un service gagnant dans le neuvième jeu, se déplaçant à 6-3 devant après 37 minutes et faisant un grand pas en route vers la finale.

Prêt à se battre encore plus fort, Hewitt a tenu à 15 dans le premier jeu du deuxième set et s’est créé une chance de break quelques minutes plus tard. Roger l’a nié avec un smash gagnant et a ramené le match à la maison avec un coup droit gagnant en Court Croisé pour éviter un revers précoce.

Volant l’élan, Federer a pris un break dans le troisième jeu après avoir forcé l’erreur de Hewitt. Le Suisse a décroché quatre coups gagnants dans le prochain pour se déplacer à 6-3, 3-1 devant, contrôlant entièrement les cordes du match.

Survolant le terrain, Roger a renvoyé quatre coups gagnants lors du sixième jeu pour conserver la tête. Il a gaspillé trois occasions de break dans celle qui a suivi et s’est créé plus d’opportunités à 5-3.

Faisant de son mieux, Lleyton a sauvé deux balles de match pour prolonger la rencontre pour un autre match avant que Roger ne scelle l’accord sur son service pour se qualifier pour le match pour le titre, son premier au niveau Masters 1000 à 20 ans.

« C’est agréable de jouer à nouveau si bien après une belle victoire sur Pavel. J’ai réussi jusqu’au bout, c’est pourquoi je travaille dur. C’est spécial, car je n’ai jamais battu le numéro 1 mondial auparavant.

C’est très agréable d’être dans ma première finale de Masters 1000 et d’avoir une chance de gagner le tournoi. J’ai joué deux fois contre André et je ne l’ai jamais battu ; nous avons même joué dans ma ville natale quand j’étais junior.

Il est l’un des meilleurs joueurs du monde sur les terrains durs aux côtés de Lleyton ; Je suis ravi de jouer contre lui et j’attends avec impatience cet affrontement. J’ai un jour de congé demain, avec suffisamment de temps pour laisser cette victoire derrière moi et me préparer pour le prochain défi.

Je n’ai pas paniqué depuis la ligne de base; Je pouvais rester avec Lleyton dans les échanges quand je le voulais. J’ai bien mélangé mon jeu et trouvé de bonnes tactiques lors des derniers matchs contre différents rivaux.

Je dois trouver le bon contre Andre; sinon ce sera dur. J’ai retrouvé le rythme au service ; J’avais disparu depuis un mois. Je n’ai pas eu assez de points gratuits et mon jeu de base n’était pas aussi bon qu’il l’est maintenant », a déclaré Roger Federer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*