Review: Le NUC « Raptor Canyon » d’Intel est un PC de jeu compact sans stress


Les ordinateurs de bureau NUC (Next Unit of Computing) d’Intel ont pris de l’importance il y a environ une décennie en étant petits; il s’agissait essentiellement d’ordinateurs portables sans écran ni batterie, entassés dans une minuscule boîte.

Mais dans les années qui ont suivi, Intel a flirté avec des NUC plus grands. Ils ont toujours été relativement petit, mais au fur et à mesure qu’ils sont passés des GPU dédiés aux ordinateurs portables aux GPU dédiés réguliers aux GPU dédiés encore plus grands, les PC NUC Extreme n’ont cessé de croître au point qu’ils empiètent maintenant sur les ordinateurs de bureau à faire soi-même construits autour de cartes mères mini ITX, petites alimentations SFX et autres composants sensibles à la taille.

Entrez « Raptor Canyon », le dernier et le plus grand de la gamme d’ordinateurs de bureau d’Intel. Il remplace la conception NUC « Dragon Canyon » et l’améliore en faisant de la place pour des GPU à triple emplacement plus longs, jusqu’à 12 pouces (ou un peu plus de 300 mm) de long. Ce n’est pas assez d’espace pour l’une des énormes cartes RTX 4090 et 4080 de Nvidia, mais elle peut contenir à peu près n’importe quoi d’autre.

Raptor Canyon pourrait plaire aux personnes qui veulent un bureau de jeu puissant sans faire les démarches, la recherche et les essais et erreurs qui accompagnent la construction d’un ordinateur dans un boîtier minuscule. C’est un ordinateur de bureau qui n’aura pas de sens pour tout le monde, et il y a encore des compromis que vous ferez si vous l’achetez. Mais la possibilité d’adapter des GPU plus puissants signifie que cela aura un peu plus de sens que la boîte intermédiaire de Dragon Canyon.

Maximiser l’espace

La boîte Raptor Canyon NUC Extreme est juste deux fois plus grande que l’ancienne NUC Extreme – elle ressemble à deux anciennes boîtes Dragon Canyon empilées l’une sur l’autre. Et Intel utilise beaucoup des mêmes astuces pour économiser de l’espace.

Le cœur du NUC Extreme est le « Compute Element », une carte mère propriétaire avec un socket CPU LGA 1700, ainsi que de la place pour deux barrettes SODIMM DDR5 de la taille d’un ordinateur portable et trois emplacements PCIe 4.0 M.2 pour les SSD internes. Cet élément de calcul se branche sur le dessus d’une carte propriétaire distincte, qui dispose également d’un emplacement PCIe 5.0 en bas pour connecter le GPU dédié (l’ancien NUC Extreme utilisait également une carte intermédiaire comme celle-ci, mais avec l’emplacement GPU à côté de l’emplacement de l’élément de calcul au lieu du côté opposé de la carte).

Intel fait quelques allocations pour les pièces standard ; l’alimentation de 750 W de l’unité semble être un modèle SFX standard qui pourrait être remplacé par un autre, tout comme les ventilateurs de boîtier de 120 mm qui évacuent l’air chaud du côté gauche du système. Les panneaux latéraux, supérieurs et inférieurs sont tous principalement constitués de mailles pour la circulation de l’air. Notre unité d’examen avait trois connecteurs d’alimentation PCIe à 8 broches préinstallés et un connecteur 12VHPWR évalué à 300 W. Ce n’est pas tout à fait assez de puissance pour un RTX 4080 ou 4090, pas qu’on puisse physiquement s’adapter à l’intérieur du boîtier en premier lieu .

Une prise audio, deux ports USB-A et un port USB-C sur le dessus du NUC Extreme.

L’élément de calcul possède également la majorité des ports de l’ordinateur, mis à part les sorties sur le GPU que vous utilisez : un port Ethernet 2,5 gigabits, un port Ethernet 10 gigabits, deux ports Thunderbolt 4, des prises audio, un port HDMI (pour la sortie GPU intégrée ), plus six ports USB-A. Les en-têtes de la carte mère fournissent des connexions pour un port USB-C, une autre paire de ports USB-A et une prise audio en haut à l’avant du PC pour un accès facile.

Une dernière mise à niveau par rapport à l’ancienne conception Dragon Canyon NUC (pour les personnes qui veulent encore plus de stockage que les emplacements M.2 peuvent fournir) : un plateau de disque vide sur le côté gauche de l’ordinateur peut contenir une paire de disques SATA de 2,5 pouces ou un seul Disque SATA 3,5 pouces

Ce que Raptor Canyon gagne en fonctionnalité, il le perd en style. La boîte Dragon Canyon avait un éclairage LED intégré sous la forme d’un logo de crâne lumineux à l’avant (que je pouvais prendre ou laisser) et des bandes LED lumineuses sur les côtés et à l’avant (ce qui, à mon avis, est joli). Il n’y a pas de LED sur Raptor Canyon autre que la blanche autour du bouton d’alimentation, et l’élément de calcul ne semble pas inclure d’en-têtes RVB standard à 3 ou 4 broches pour les personnes qui souhaitent basculer les ventilateurs ordinaires de 120 mm sur le côté. pour les versions RVB. J’aime le look sobre, mais les gens qui veulent que leur PC s’allume avec des LED seront déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*