Un moyen plus propre et plus rentable de fabriquer des produits chimiques industriels utiles


Deux ressources renouvelables – la cellulose de la pâte de bois et la chitine des carapaces de crabes, de homards et d’autres crustacés – sont connues des chimistes industriels pour leur potentiel de création de nanocristaux très polyvalents, utiles pour la fabrication de produits pharmaceutiques, cosmétiques, d’additifs industriels et bien plus encore.

Une équipe de chercheurs, dirigée par la professeure de chimie de l’Université McGill Audrey Moores, l’étudiant diplômé Tony Jin et le collaborateur Edmond Lam du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), a mis au point une nouvelle façon écologiquement sensible de produire ces nanocristaux grâce à un processus appelé haute- vieillissement de l’agitateur d’humidité. La nouvelle technique représente une avancée par rapport aux méthodes existantes en ce qu’elle coûte moins cher, utilise moins d’eau et élimine le besoin de solvants toxiques, tout en produisant des rendements plus élevés.

« Cette recherche est importante car dans l’industrie des pâtes et papiers, ou le traitement des déchets de crustacés, l’utilisation de l’eau et la génération d’eaux usées est la principale cause de préoccupation environnementale et de limitation industrielle en conséquence », a déclaré le professeur Moores.

L’ouvrage, publié en chimie appliquée, s’appuie sur une histoire de développements pionniers réalisés par des chercheurs de McGill dans le domaine de la mécanochimie sans solvant, où la force physique (broyage, agitation, broyage, etc.) est utilisée pour déclencher des réactions chimiques. En combinant une technique de broyage avec un processus de vieillissement dans un environnement très humide, les chercheurs ont pu produire des nanocristaux de haute qualité avec un meilleur contrôle qu’en utilisant uniquement des méthodes mécaniques.

Source de l’histoire :

Matériel fourni par université McGill. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*