Groupe de défense des droits : Israël détient 800 Palestiniens sans procès


JERUSALEM : Israël détient près de 800 Palestiniens sans procès ni inculpation, le nombre le plus élevé depuis 2008, a déclaré dimanche un groupe de défense des droits israélien.
Le groupe, HaMokéqui recueille régulièrement des chiffres auprès des autorités pénitentiaires israéliennes, a déclaré que 798 Palestiniens sont actuellement détenus en détention dite administrative, une pratique selon laquelle les prisonniers peuvent être détenus pendant des mois, ne connaissent pas les accusations portées contre eux et n’ont pas accès au preuves contre eux.
Le groupe a déclaré que le nombre de personnes détenues en détention administrative a augmenté régulièrement cette année, alors qu’Israël mène des raids d’arrestation nocturnes en Cisjordanie occupée en réponse à une série d’attaques contre des Israéliens au début de cette année.
Israël affirme qu’il utilise la détention administrative pour empêcher les attaques et retenir les militants dangereux sans révéler de renseignements sensibles. Les groupes de défense des droits et les Palestiniens disent qu’il s’agit d’un système abusif qui nie la liberté sans procédure régulière, laissant certains Palestiniens derrière les barreaux pendant des mois, voire des années, sans qu’aucune preuve contre eux ne soit rendue accessible. Certains ont recours à des grèves de la faim mettant leur vie en danger pour attirer l’attention sur leur détention, ce qui exacerbe souvent les tensions entre Israël et les Palestiniens.
« La détention administrative devrait être une mesure exceptionnelle mais Israël fait un usage massif de cette détention sans procès », a déclaré Jessica Montell, directeur exécutif de HaMoked. « Cela doit cesser. Si Israël ne peut pas les traduire en justice, il doit libérer tous les détenus administratifs. »
HaMoked a déclaré que ce chiffre était un nouveau pic dans une vague croissante de détentions administratives qui a commencé au printemps dernier à la suite d’une série d’attaques de Palestiniens contre des Israéliens qui ont tué 19 personnes. Ces attaques ont déclenché les raids israéliens qui ont tué une centaine de Palestiniens, dont beaucoup seraient des militants ou des jeunes locaux venus protester contre l’incursion dans leurs villes ou villages, mais des civils sont également morts dans la violence.
L’armée israélienne affirme que quelque 1 500 Palestiniens ont été arrêtés pendant cette période, y compris ceux détenus en détention administrative. Il dit que les raids sont nécessaires pour démanteler les réseaux militants et contrecarrer les attaques contre les Israéliens. Les Palestiniens disent que les raids visent à maintenir le régime militaire israélien de 55 ans sur les territoires qu’ils veulent pour un futur État.
La dernière fois qu’Israël a détenu autant de détenus administratifs, en mai 2008, a également coïncidé avec une augmentation de la violence israélo-palestinienne.
Le service de sécurité intérieure israélien du Shin Bet n’a pas répondu à une demande de commentaire.
Israël a capturé la Cisjordanie lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967 et y a depuis établi quelque 130 colonies, qui abritent 500 000 colons. Les Palestiniens veulent le territoire, ainsi que Jérusalem-Est et la bande de Gaza pour leur État indépendant espéré.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*