« Roger Federer est un combattant incroyable », déclare un expert du tennis


Après l’annonce de la retraite de Serena Williams, c’est la nouvelle de la retraite de Roger Federer qui a agité la sphère du tennis. La retraite de Federer du tennis professionnel a suscité une multitude de réactions à travers le monde, même si ce n’était pas comlètement une surprise.

Le champion de Suisse n’avait plus disputé de match officiel depuis Wimbledon 2021, et les deux dernières années et demie ont été difficiles pour lui du fait de son genou, opéré à 3 reprises.

Le problème à son genou droit est ce qui a empêché Roger de terminer sa carrière en beauté, et beaucoup s’attendaient donc à ce qu’il prenne sa retraite d’un moment à l’autre.

Le natif de Bâle de 41 ans a fait fera ses adieux au tennis professionnel à la Laver Cup, qui s’est tenue à l’O2 Arena de Londres du 23 au 25 septembre. Il a été l’un des protaqgonistes de l’événement, avec la Team Europe, en compagnie de Novak Djokovic, d’Andy Murray et de Rafael Nadal qui n’a été présent que le vendredi.

A travers une vidéo postée sur Instagram, Patrick Mouratoglou a rendu un vibrant hommage à Federer.

Mouratoglou au sujet de Federer

« Je pense que Roger Federer est le meilleur ambassadeur du tennis », a dit Mouratoglou.

« Il joue au tennis comme tout le monde aimerait jouer au tennis, et personne ne peut jouer au tennis comme il le fait, et personne ne jouera sans doute jamais au tennis comme il l’a fait. Quand vous regardez jouer Roger, la première chose que vous remarquez, c’est un talent ainsi qu’une fluidité incroyables.

Mais, avec les années, nous avons également vu d’autres qui jouaient avec une fluidité et un talent incroyables. Ces gars-là n’ont jamais gagné un Grand Chelem. Il en a gagné 20.

Pourquoi ? Parce que c’est aussi un combattant incroyable, il a toujours pensé à (gagner) chaque point de chaque match et c’est un véritable combattant », a-t-il ajouté. Patrick Mouratoglou a aussi salué l’esprit combatif dont a fait preuve Federer lors des deux finales historiques à Wimbledon, perdues face à Rafael Nadal et à Novak Djokovic.

« La première chose dont je me souviens, c’est de la cérémonie de remise des trophées à l’Open d’Australie 2006 quand il a complètement craqué et qu’il pleuré.

C’était un super-héros et il est devenu un humain à ce moment-là. C’est le premier à avoir vraiment fait ça », a rappelé le coach français. « Le deuxième (souveir), ce sont les deux matchs épiques, à Wimbledon, qu’il a perdu (le premier) contre Novak, avec une balle de match, et (le deuxième) celui contre Rafael Nadal qui s’est terminé dans la nuit. Ces deux matchs étaient historiques », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*