Revue Tinykin – Petit grand plaisir


Revu le :
Xbox One

Plateforme:
PlayStation 4, Xbox One, Switch, PC

Éditeur:
TinyBuild

Développeur:
Splashteam

Sortie:
30 août 2022

Évaluation:
Tout le monde 10+

Tinykin mélange intelligemment plateforme et résolution d’énigmes avec la gestion des sbires de la série Pikmin de Nintendo. Les joueurs contrôlent un astronaute de la taille d’une puce qui voyage de chez lui planète à la Terre pour retracer les véritables origines de l’humanité. Le voyage de l’explorateur l’emmène dans une maison ordinaire occupée par des insectes sensibles qui vénèrent une divinité mystérieuse. Pour rentrer chez lui, l’astronaute doit assembler une fusée en rassemblant des objets ménagers ordinaires avec l’aide de petits extraterrestres adorables appelés Tinykin. En tant que fan des expériences de « petite personne dans un grand monde », la prémisse et le monde de Tinykin m’ont attiré, et son gameplay m’a satisfait jusqu’à sa conclusion.

La meilleure façon, bien que peut-être réductrice, de décrire le gameplay de Tinykin serait « Pikmin en tant que jeu de plateforme ». Chaque pièce de la maison offre de grandes aires de jeux intelligemment aménagées où les joueurs surmontent des défis de plate-forme et résolvent des énigmes environnementales en utilisant différents types de Tinykin. Ceux-ci incluent des variétés roses qui transportent des objets, des versions rouges qui explosent à l’impact lorsqu’elles sont lancées et des Tinykin verts qui s’empilent verticalement pour former une échelle vivante, entre autres. J’aime la façon dont le jeu présente chaque Tinykin une étape à la fois, me permettant de passer un niveau entier à m’habituer à leurs talents uniques avant d’en introduire un autre.

Les énigmes bien conçues deviennent meilleures (et plus complexes) à mesure que vous recrutez plus de Tinykin dans vos rangs. Certains obstacles peuvent être aussi simples que de transporter un appareil surdimensionné hors de votre chemin. D’autres tâches deviennent des chasses au trésor, vous mettant au défi de trouver des moyens créatifs de parcourir le monde pour localiser et récupérer des objets dispersés. Les solutions ont tendance à être relativement simples, quelle que soit la forme que prend un puzzle ; Tinykin ne vous oblige jamais à vous creuser la tête, du moins pas très longtemps. J’ai trouvé ce niveau de défi relaxant mais suffisamment engageant pour éviter de devenir banal ou trop simpliste. La résolution d’énigmes de Tinykin a un bon flux qui maintient l’expérience en mouvement, ce qui en fait un jeu d’enfant à traverser.

Le contrôle du Tinykin est simple et intuitif, ne nécessitant guère plus que de viser et de les lancer sur des cibles désignées. J’aime aussi le fait que Tinykin puisse effectuer des tâches de manière indépendante, ce qui me permet d’effectuer plusieurs tâches. C’est génial de laisser une douzaine d’assistants travailler pour transporter des objets vers leurs destinations pendant que je collecte allègrement du pollen dispersé (utilisé pour améliorer une capacité de survol), trouver des lettres manquantes pour un bogue de courrier et terminer des quêtes secondaires.

Tinykin est un collect-a-thon comme les plates-formes 3D d’autrefois. Rassembler des objets et trouver des secrets est gratifiant car chaque coin et recoin cache généralement une découverte. Parfois, ce sont des paquets de pollen; d’autres fois, il s’agit d’une pièce manquante nécessaire pour compléter une tâche secondaire, comme réunir une photographie avec son cadre. Le monde est un gymnase de jungle coloré et surdimensionné, et je suis impressionné par la façon dont chaque pièce ressemble à une habitation habitée tout en ayant des voies claires qui semblent disposées de manière organique.

J’ai eu le plus de plaisir à explorer librement et à utiliser mon armée Tinykin pour bricoler tout ce qui m’attendait, comme pousser des livres en saillie ou ouvrir la porte d’une machine à laver. Sauter dans une cuisine, un couloir ou une salle de bain est un délice de ce petit point de vue, et la plate-forme est exceptionnellement serrée. Monter des barres de savon sur des tyroliennes pour se déplacer plus rapidement le rend encore meilleur, et localiser des raccourcis, tels que des cordes d’escalade, accélère le retour en arrière. Je souhaite seulement qu’il y ait une carte parce que les environnements occupés font que les donneurs de quête se sentent comme des aiguilles dans une botte de foin chaque fois qu’il est temps de rendre un travail.

Tinykin se sent réconfortant dans un sens de la vieille école. Ses défis ne deviennent jamais alambiqués, et sa conception ne réinvente pas la roue, et ce n’est pas grave. Tinykin exécute exceptionnellement bien sa poignée d’idées, ce qui en fait un voyage très agréable et décontracté qui ne nécessite que six à huit heures de votre temps. Ne laissez pas cette délicieuse aventure se faufiler sous votre radar.

GI doit jouer

Note : 8,5

À propos du système de révision de Game Informer

Acheter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*