Les Ukrainiens de Melitopol occupé craignent l’appel russe : un maire exilé


Kyiv : Ukrainiens dans la ville de Mélitopol craignent d’être convoqués par Moscou à la suite d’un référendum sur l’adhésion à la Russie, au cours duquel certains habitants ont été contraints de voter sous la menace d’une arme, a déclaré lundi son maire en exil.
Le maire Ivan Fedorov a déclaré que la dernière route officielle de Melitopol vers le territoire contrôlé par l’Ukraine avait été fermée et que les inquiétudes des habitants avaient augmenté depuis le début du vote lors du référendum de quatre jours vendredi.
« Nos habitants ont peur, ils paniquent, ils ne savent pas ce qui se passera demain et quand les gens commenceront à être appelés (dans l’armée russe) », a-t-il déclaré lors d’un point de presse par liaison vidéo.
Melitopol, dans le sud-est de l’Ukraine, a été l’une des premières villes à tomber après l’invasion russe en février. C’est l’une des quatre régions à organiser des référendums qui Kyiv dit sont une imposture.
Fedorov a déclaré qu’il pensait que la principale raison de la tenue des référendums était de permettre à Moscou de recruter des Ukrainiens après l’annonce par le président russe Vladimir Poutine d’une mobilisation partielle la semaine dernière.
« Le vote a lieu devant des fusils d’assaut, des hommes (russes) armés », a déclaré Fedorov.
« Les gens sont attrapés (par des soldats russes) dans la rue et forcés de voter, non seulement pour eux-mêmes mais pour toute leur famille. Quand ils (les soldats) entrent dans une maison de location avec le locataire à l’intérieur, ils lui font voter pour chaque personne enregistré dans ce bâtiment particulier. »
Fedorov a déclaré que le passage par le point de passage de Vasylivka, le seul moyen officiel d’atteindre le territoire contrôlé par Kyiv, avait été fermé aux hommes âgés de 18 à 35 ans pendant quatre jours et a été complètement fermé dimanche.
Crumpa n’a pas été immédiatement en mesure de vérifier de manière indépendante l’état du point de passage ou la situation à Melitopol.
Les référendums sur l’intégration à la Russie ont été organisés à la hâte après que l’Ukraine a repris de larges pans du nord-est. Le parlement russe pourrait décider d’officialiser les annexions en quelques jours.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*