Andy Murray demande au dirigeants du tennis de stopper les matchs tardifs.


Le triple champion du Grand Chelem Andy Murray pense que le tennis doit s’attaquer au nombre croissant de fin de match tardives. Mercredi, Murray et Joe Salisbury ont terminé leur match de double en finale de la Coupe Davis vers 1 heure du matin.

Après une bataille de deux heures et 49 minutes, Murray était déçu que certains fans aient été obligés de quitter l’arène plus tôt. “Ce serait mieux si les matchs se jouaient plus tôt, je pense, pour toutes les personnes concernées.

Je ne pense pas que ce soit idéal pour vous les journalistes et je ne pense pas que ce soit idéal pour les fans. Durant Le match que nous avons joué il y avait probablement la moitié des personnes présentes à la fin du match qui étaient là au début.

C’est un peu dommage parce que, eh bien, ils ont manqué un grand match.” “Ce n’est probablement pas parce qu’ils n’avaient pas envie de rester. Si vous avez des enfants ici, vous ne pouvez pas rester avec eux.

Vous devez prendre un bus ou un train pour rentrer chez vous. C’est ce que j’aurais fait moi-même”, a déclaré Murray.

Murray : Ce n’est pas idéal

Lors de l’US Open de cette année, Carlos Alcaraz et Jannik Sinner ont terminé leur match à 2h50 du matin, heure locale “Oui, ce n’est pas idéal.

Ce n’est pas seulement ici, évidemment. Nous l’avons vu à l’US Open, même la semaine dernière. C’est une chose à laquelle le tennis doit réfléchir. Je ne pense pas que cela fasse très professionnel”, a ajouté Murray.

Malheureusement pour Murray, lui et Salisbury se sont inclinés en trois sets face à Rajeev Ram et Jack Sock. Ram et Sock se sont remis d’une manche de retard pour battre Murray et Salisbury 5-7 6-4 7-5 et donner aux États-Unis une victoire de 2-1 sur la Grande-Bretagne.

Dans le premier match, Tommy Paul a battu Dan Evans pour donner aux États-Unis une avance précoce. Le Britannique Cameron Norrie, classé au premier rang, s’est montré à la hauteur dans le match suivant, battant Taylor Fritz pour égaliser l’égalité à une victoire d’écart.

Malheureusement pour la Grande-Bretagne, elle n’a pas réussi à battre les États-Unis après que Murray et Salisbury aient perdu leur match de double.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*