Les grands jeux Triple-A d’Ubisoft coûteront 70 $ selon le PDG Yves Guillemot


Suite au lancement de la PlayStation 5 et de la Xbox Series X/S, plusieurs éditeurs de jeux vidéo ont augmenté le prix des versions nouvelle génération de certains de leurs jeux. Alors qu’Ubisoft a résisté à cette tendance jusqu’à présent, le PDG Yves Guillemot a déclaré Axios dans une interview exclusive qu’il fait de 70 $ le prix standard pour les plus grandes expériences triple-A publiées par la société.

Nous savions déjà que les versions nouvelle génération du jeu pirate en développement d’Ubisoft, Skull and Bones, coûteraient 70 $, mais cela semble maintenant être le début de la tarification standard d’Ubisoft. Dans cet entretien avec AxiosGuillemot a déclaré que “Certains des jeux seront au même prix que la concurrence. Les gros jeux AAA coûteront 70 $.”

En 2020, Ubisoft CTO Frédérick Duguet a déclaré que les jeux sortis en 2020 n’atteindraient pas la barre des 70 $ (et ils ne l’ont pas fait, en dehors des éditions spéciales). Puis, l’année dernière, Duguet a déclaré : “En termes de prix, nous avons analysé la dynamique concurrentielle du dernier trimestre, et nous cherchons toujours de nouvelles opportunités, mais nous n’avons pas encore pris de décision.” Aujourd’hui Axios interview avec Guillemot est la première indication qu’Ubisoft a pris une décision officielle concernant sa tarification.

Ubisoft est loin d’être la seule société de jeux à augmenter ses prix. Des éditeurs comme 2K Games, Activision et Sony vendent certains jeux pour 70 $ depuis l’introduction des nouvelles consoles en 2020. Pendant ce temps, le mois dernier, PlayStation a annoncé qu’elle augmentait le prix de ses consoles PlayStation 5 dans certains pays non américains. marchés. Skull and Bones, le premier titre Ubisoft à 70 $, devrait être lancé le 8 novembre. Il convient de noter que les versions nouvelle génération d’Assassin’s Creed Mirage sont actuellement répertoriées sur les sites Web des détaillants pour 50 $.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’interview de Guillemot, qui aborde des sujets tels que la culture de travail troublée d’Ubisoft, l’approche actuelle de l’entreprise en matière de NFT suite à leur intégration par Ghost Recon Breakpoint, et bien d’autres ici.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*