L’ancien combattant de l’UFC Elias Theodorou est décédé à 34 ans


TORONTO – Elias Theodorou, un artiste martial mixte charismatique qui a fait campagne avec succès pour le droit d’utiliser la marijuana médicale en tant qu’athlète, est décédé. Il avait 34 ans.

Son publiciste, Jess Moran, a confirmé que l’ancien combattant de l’UFC est décédé dimanche à Toronto d’un cancer du foie.

Theodorou, de Mississauga, en Ontario, était un athlète, un acteur, un mannequin, un cascadeur, un danseur, un présentateur de télévision, un modèle de couverture de romance Harlequin et un défenseur du cannabis.

L’analyste de combat de TSN Robin Black, un ami et ancien combattant lui-même, a déclaré que Theodorou n’avait pas partagé publiquement son diagnostic de cancer. Black a pensé que Theodorou avait fait ce choix “parce qu’il ne pouvait pas supporter de rendre les gens tristes”.

“C’était un gars vraiment, vraiment, vraiment spécial”, a déclaré Black.

“Une énergie positive s’il en est une, un homme qui a presque toujours affiché un sourire gagnant, un homme qui a dit ce en quoi il croyait”, a déclaré la combattante canadienne Sarah Kaufman sur les réseaux sociaux.

Theodorou a commencé le MMA en 2009 après sa première année au Humber College, où il a étudié la publicité créative.

Il a fait ses débuts professionnels en juin 2011 et avait une fiche de 8-0-0 en 2013 lorsqu’il a rejoint le casting de “The Ultimate Fighter Nations: Canada vs. Australia”, une édition de l’émission de télé-réalité de l’UFC mettant en vedette des équipes d’aspirants canadiens et australiens. Combattants MMA.

Theodorou et 15 autres combattants ont passé six semaines à filmer dans une cabane dans les bois à environ une heure de Montréal.

“Ce fut une expérience intéressante et incroyable”, a déclaré Theodorou plus tard.

Theodorou a obtenu son contrat avec l’UFC en avril 2014 lorsqu’il a arrêté son compatriote canadien Sheldon Westcott via TKO au deuxième tour lors de la finale des Nations TUF à Québec.

Il a ensuite remporté huit des 11 combats en tant que poids moyen à l’UFC, mais a été coupé après une défaite en mai 2019 contre Derek Brunson à Ottawa. Alors que Theodorou avait un record de victoires, son style de broyage manquait des feux d’artifice recherchés par la promotion. Neuf de ses 11 combats UFC ont abouti à une décision.

Theodorou était un combattant avec un gros réservoir d’essence. Il a continué à bouger, frappant souvent avec des coups de pied ou s’accrochant à son adversaire à la clôture au besoin.

Son dernier combat a été une victoire contre Bryan Baker en décembre dernier sur une carte du Colorado Combat Club. Son record professionnel était de 19 victoires et trois défaites, avec six victoires lors de ses sept dernières sorties.

Theodorou a fait campagne pendant des années pour utiliser la marijuana médicale dans le sport, obtenant finalement une exemption d’usage thérapeutique pour la marijuana qui lui avait été prescrite pour des douleurs neuropathiques bilatérales aux mains, aux poignets et aux coudes.

Theodorou, qui a déclaré que le cannabis lui permettait “d’égaliser le terrain de jeu et de se battre à un niveau de base”, a obtenu l’exemption en février 2020 de la BC Athletic Commission.

“RIP Elias Theodorou. Une personne formidable et une voix ÉNORME pour un traitement plus juste et équitable de la consommation de marijuana dans le MMA et le sport”, a tweeté Jeff Novitzky, vice-président senior de l’UFC pour la santé et la performance des athlètes.

Appeler Theodorou une personne sociable ne lui rendait pas justice.

“Je suis un très grand extraverti”, a-t-il dit un jour avec un sourire. “Un étranger est juste un ami que vous n’avez pas rencontré.”

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*