Un séisme de magnitude 7,6 frappe l’est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée


PORT MORESBY: Un tremblement de terre de magnitude 7,6 a frappé l’est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée dimanche, les habitants signalant des dommages aux bâtiments près de la ville côtière de Madang et plus à l’intérieur des terres.
L’US Geological Survey, qui a signalé le tremblement de terre, a émis une alerte au tsunami, mais a par la suite déclaré que la menace “était maintenant passée”.
Il a cependant noté qu’il pourrait encore y avoir “des fluctuations mineures du niveau de la mer dans certaines zones côtières”.
Des pannes de courant et des dommages aux bâtiments ont été signalés dans certaines parties de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, avec des secousses largement ressenties dans le pays, des villes proches de l’épicentre à la capitale de Port Moresby, à environ 300 miles (480 kilomètres).
Des images et des vidéos des dommages causés à une université dans la ville montagneuse orientale de Goroka ont montré de grandes fissures apparaissant dans les murs et les auvents des fenêtres tombant pendant le tremblement de terre.
Les habitants de Lae et de Madang, les plus proches de l’épicentre, ont déclaré à l’AFP que les secousses étaient beaucoup plus vigoureuses que les séismes précédents.
“Très fort, tout était comme assis sur une mer, juste flottant”, a déclaré Hivi Apokore, un ouvrier de Jais Aben Resort près de Madang.
Le séisme a frappé à une profondeur de 61 kilomètres (38 miles), à environ 67 kilomètres de la ville de Kainantu, a indiqué l’USGS.
La Papouasie-Nouvelle-Guinée se trouve sur la “ceinture de feu” du Pacifique, ce qui lui fait subir de fréquents tremblements de terre.
En 2004, en Indonésie voisine, un séisme de magnitude 9,1 a déclenché un tsunami qui a tué 220 000 personnes dans toute la région, dont environ 170 000 en Indonésie.



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*