L’accord F1 de Porsche avec Red Bull tombe à l’eau


Porsche a confirmé qu’il n’était plus en négociations pour s’associer à Red Bull en Formule 1 après plusieurs mois de pourparlers.

Porsche prévoyait d’entrer en F1 au début de la nouvelle réglementation moteur en 2026 et était en négociation avec Red Bull sur un partenariat avec l’équipe.

Il avait espéré obtenir une participation de 50% dans Red Bull Technologies, la société mère de l’équipe de course, mais Red Bull hésitait à abandonner le contrôle de son équipe et a plutôt offert à Porsche la possibilité d’investir dans sa nouvelle division des groupes motopropulseurs.

Dans un communiqué publié vendredi, Porsche a annoncé que l’accord avait échoué.

“Au cours des derniers mois, le Dr Ing. hc F. Porsche AG et Red Bull GmbH ont eu des entretiens sur la possibilité de l’entrée de Porsche en Formule 1”, indique le communiqué de Porsche. “Les deux sociétés sont maintenant parvenues à la conclusion conjointe que ces pourparlers ne se poursuivront plus.

“La prémisse a toujours été qu’un partenariat serait basé sur un pied d’égalité, qui inclurait non seulement un partenariat moteur mais aussi l’équipe. Cela n’a pas pu être réalisé. Avec les changements de règles finalisés, la série de courses reste néanmoins un environnement attrayant pour Porsche, qui continuera à être surveillée.”

Crumpa comprend que Porsche explore toujours des options pour entrer dans le sport malgré l’échec de l’accord Red Bull.

S’exprimant lors du Grand Prix des Pays-Bas le week-end dernier, le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a déclaré qu’il était important pour Red Bull de conserver le contrôle total de l’équipe de F1.

“Nous sommes une équipe indépendante et c’est toujours ainsi que nous avons fonctionné en termes de flexibilité et de capacité à agir rapidement et efficacement, et cela fait partie de l’ADN de ce qu’est Red Bull”, a-t-il déclaré. “Le groupe motopropulseur est évidemment un défi différent, et bien sûr, s’il y avait un partenaire avec qui envisager potentiellement de travailler sur le groupe motopropulseur, cela aurait un sens logique.

“Notre position est évidemment que l’équipe est le plus grand atout marketing au monde pour Red Bull, et pourquoi ferions-nous un compromis stratégique sur le long terme ? 2026, nous sommes pleinement engagés, nous avons recruté certains des meilleurs talents de la Formule 1, au sein de Red Bull Powertrains, nous avons créé une usine en 55 semaines, avec des dynos entièrement mis en service, nous avons construit notre premier prototype de moteur pour 2026 et l’avons fait fonctionner avant les vacances d’été.

“Nous sommes donc sur une trajectoire vraiment excitante qui ne dépend pas d’une implication ou d’un investissement extérieur. Stratégiquement, s’il y a le bon partenaire, c’est bien sûr quelque chose qui intéresserait beaucoup le groupe.”

La nouvelle usine Red Bull Powertrains est basée dans les mêmes locaux que le siège social actuel de l’équipe et produira des groupes motopropulseurs conformes à la prochaine série de réglementations de F1 pour Red Bull et l’équipe sœur AlphaTauri.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*