Elena Rybakina dénonce la « faiblesse des dirigeants de la WTA »


Elena Rybakina, 25e mondiale, a exprimé sa frustration à l’égard de la WTA en raison de la « faiblesse de son leadership » et a ajouté qu’elle ne se sentait pas comme une championne de Wimbledon.

Rybakina, 23 ans, a décroché son premier titre du Grand Chelem après avoir battu Ons Jabeur en finale de Wimbledon cette année. Mais Rybakina n’a pas été récompensée d’un seul point pour son triomphe à Wimbledon.

Si Rybakina avait été récompensée par des points, elle aurait atteint le top 10 pour la première fois et aurait été la deuxième joueuse de la Race to the WTA Finals.

« Je dirais que c’est une grande réussite pour moi », a déclaré Rybakina, selon Tennis Majors. « Je suis super fière de mon équipe, bien sûr. (Mais) du point de vue de l’expérience, je dirais que ce n’était pas la meilleure.

Je pense que c’est le problème de la structure du circuit. Honnêtement, le leadership est un peu faible parce qu’il y a tellement de choses qui se passent. C’était mon rêve de gagner Wimbledon.

C’est dommage. J’ai l’impression qu’en fait je ne suis pas la championne de Wimbledon. Il faut du temps pour s’en rendre compte, mais quand vous allez de tournoi en tournoi, c’est ce que vous ressentez en fin de compte.

Rybakina n’obtient pas ses matchs sur les meilleurs courts

Rybakina aborde l’US Open en tant que 25e joueuse mondiale et elle n’a pas obtenu de programmation sur les meilleurs courts depuis son impressionnante victoire à Wimbledon.

« Cela dit tout », a ajouté Rybakina. « C’est la situation des points. Je ne pense pas que ce soit juste. Bien sûr, nous ne pouvons rien changer. C’était une décision avant, (mais) en sachant qu’à partir d’aujourd’hui, j’aurais été numéro 2 de la Course Race to WTA.

Je ne pense pas que ce soit juste. Je ne parle pas seulement de moi, mais de manière générale, je pense qu’avec toutes les décisions, beaucoup de joueurs paient trop cher.
Je n’ai pas eu ce sentiment d’être numéro 2, parce que c’est toujours un traitement différent lorsque vous êtes dans le top 10 ou le top 20.

Même avec la victoire à Wimbledon, c’est un sentiment différent. Ce n’est pas la même chose que d’être numéro 5 ou 4. Je devrais sentir que l’attention est sur moi mais ce n’est pas le cas et ce n’est pas juste » Rybakina affronte une qualifiée au premier tour de l’US Open.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*