Goran Ivanisevic . » Je respecte et soutiens la décision de Novak Djokovic « 


L’ancien numéro 87 mondial Olivier Patience était heureux d’avoir l’occasion d’affronter le numéro 1 mondial Novak Djokovic. À l’Open de France 2007, Patience, qui avait reçu une invitation, a affronté Djokovic au troisième tour.

Patience a réalisé une belle performance face à Djokovic, mais il s’est finalement incliné en cinq sets. « C’est simple, six mois plus tard, il a remporté son premier Grand Chelem à l’Open d’Australie.

Il était très jeune, mais il avait déjà obtenu quelques résultats dans des tournois majeurs. Il était très jeune, mais il avait déjà beaucoup d’expérience pour son jeune âge », a déclaré Patience à Ouest-France.

Patience a vu des signes de grand talent chez Djokovic, mais n’a jamais imaginé que le Serbe gagnerait 20 Grands Chelems. « Je n’aurais pas imaginé à l’époque qu’il allait faire tout ce qu’il a fait.

Mais on sentait déjà qu’à 20 ans, il était très solide. Puis il a progressé techniquement, physiquement, dans la tête il est devenu un assassin. Personne ne pouvait prédire 20 Grands Chelems, c’est impossible », a noté Patience.

« Non, je suis content d’avoir fait un si bon match contre lui, parce que pour moi, il finira avec le plus de Grand nombre de Chelem de l’histoire du tennis », a déclaré Patience. Djokovic n’a pas réussi à remporter un record de 21 Grands Chelems et à s’emparer d’un Grand Chelem du calendrier après avoir perdu contre Daniil Medvedev en finale de l’US Open.

« Soulagement. J’étais content que ce soit terminé parce que la préparation pour ce tournoi et tout ce que j’ai dû gérer mentalement et émotionnellement tout au long du tournoi ces dernières semaines, c’était beaucoup.

C’était lourd à gérer », a déclaré Djokovic après la défaite en finale de l’US Open. J’étais heureux que la série soit enfin terminée. En même temps, j’ai ressenti de la tristesse, de la déception et aussi de la gratitude pour le public et pour ce moment spécial qu’il a créé pour moi sur le court. »

Djokovic se repose

Sauf énorme retournement de situation, Novak Djokovic devrait manquer l’US Open, les États-Unis n’autorisant pas les personnes non vaccinées à entrer sur leur territoire.

Inévitablement déçu, Goran Ivanisevic respecte néanmoins la position de son joueur et le défend fermement face aux critiques. « Je le respecte et l’apprécie, il a pris une décision qu’il ne changera pas.

Quand ils le proclament comme un leader, comme quelqu’un ayant une mauvaise influence sur les gens, c’est faux. Il ne veut pas se faire vacciner, il ne veut pas en mettre dans son corps, et il n’a jamais dit aux autres de ne pas se faire vacciner.

Je respecte et soutiens sa décision », a déclaré le coach croate dans des propos rapportés par Tennis365.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*