L’espoir américain de F1 Logan Sargeant prêt pour le créneau d’entraînement – le patron de Williams


Williams semble prêt à offrir au pilote américain Logan Sargeant un créneau d’essais libres de Formule 1 vendredi cette saison, le patron de l’équipe Jost Capito le saluant samedi comme une perspective d’avenir.

Le natif de Floride, âgé de 21 ans, fait partie de l’académie des jeunes pilotes Williams et a remporté les deux dernières courses de Formule 2 avec Carlin.

Il a également décroché la pole lors du week-end du Grand Prix de France au Castellet vendredi.

« Je pense que ce serait évident », a déclaré samedi le patron de l’équipe Williams, Jost Capito, aux journalistes, interrogé sur la possibilité que Sergeant obtienne un créneau F1 vendredi.

« Logan a remporté les deux dernières courses en F2, il a mis la voiture en pole hier donc je pense qu’il mérite de monter dans la voiture.

« Bien sûr, nous sommes impressionnés, c’est sa première saison en F2. »

« Nous ne lui avons pas mis de pression, il a donc le temps de se développer et il nous a vraiment impressionnés par la rapidité avec laquelle il s’est familiarisé avec la voiture, la gestion des pneus et l’obtention de résultats. La manière dont il a obtenu la pole hier était vraiment impressionnante. »

« Je pense qu’il sera dans une voiture de Formule 1 à l’avenir, j’en suis absolument convaincu. »

Toutes les équipes de F1 doivent faire courir un pilote avec une expérience limitée en F1 lors d’au moins deux premières séances d’essais du vendredi cette saison.

Williams, dernier du championnat, a cédé une place à la réserve néerlandaise de Mercedes Nyck de Vries lors du Grand Prix d’Espagne en mai.

Sergeant a eu son premier aperçu d’une voiture de Formule 1 lorsqu’il a participé à un test de jeune pilote avec Williams à Abu Dhabi en décembre dernier.

Il est le premier Américain à gagner dans la série renommée de Formule 2, bien que son compatriote et vainqueur de l’Indianapolis 500 2016, Alexander Rossi, ait gagné à Abu Dhabi en 2013 alors qu’il s’appelait GP2.

Les États-Unis n’ont plus eu de pilote de Formule 1 depuis Rossi en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*