Le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif ordonne la réouverture des centrales électriques fermées pour faire face à la crise énergétique: rapport


ISLAMABAD: Le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif a ordonné aux autorités de rouvrir les centrales électriques fermées pour atténuer la crise de l’électricité qui a entraîné jusqu’à 16 heures de pannes dans certaines régions du pays, a rapporté lundi un média.
Présidant une réunion ici dimanche sur la situation actuelle de l’électricité dans le pays, Sharif a également demandé une explication aux autorités pour les périodes prolongées de coupures d’électricité, a rapporté le journal The Express Tribune.
Le Pakistan a plongé dans une crise électrique paralysante qui est principalement attribuée à une mauvaise gestion, à des inefficacités, à des vols d’électricité et à des nominations à motivation politique dans les services publics d’électricité, a-t-il déclaré.
Le déficit d’électricité a atteint 7 787 MW, à cause desquels des coupures d’électricité allant jusqu’à 16 heures sont en cours dans différentes parties du pays.
Le rapport indique que la production d’électricité dans le pays était de 21 213 MW, tandis que la demande totale était de 29 000 MW.
Un total de 5 430 MW d’électricité est généré à partir de sources hydroélectriques et 1 705 MW à partir de centrales thermiques gouvernementales, tandis que la production totale des centrales électriques du secteur privé est de 10 241 MW, selon le rapport.
« Au cours de la réunion, le Premier ministre a demandé aux autorités d’expliquer pourquoi il y a une coupure de courant pouvant aller jusqu’à 16 heures dans certaines parties du pays. Il a ordonné aux autorités de rouvrir les centrales électriques fermées dans le pays pour atténuer la crise de l’électricité », a déclaré le dit le rapport.
En avril, Sharif a été informé par les autorités que 18 centrales électriques du pays ne fonctionnaient pas depuis un an en raison d’unités fermées ou de défaillances techniques.
Certains d’entre eux comprennent Port QasimGuddu, Muzaffargarh, Kot Addu Power Company et Jamshoro.
La réunion s’est déroulée en présence du ministre du Plan, Ahsan Iqbal, et du ministre d’État chargé des Pétrole Musadik Malik en personne pendant que le ministre de l’Énergie Khurram Dastagir ont participé à la réunion par visioconférence.
Le Premier ministre Sharif a ordonné aux autorités de lui soumettre immédiatement un rapport sur les coupures de courant dans lequel les raisons de celles-ci devraient être clarifiées.
Sharif avait récemment annoncé l’importation de charbon d’Afghanistan. Mais cela nécessiterait un financement énorme – une allocation hebdomadaire de près de 25 millions de dollars. De plus, le gouvernement a besoin de 51,5 millions de dollars pour le service de la dette des centrales électriques au charbon importées.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*