Le Premier ministre de la Barbade, Mottley, prononcera une conférence annuelle sur Mandela en Afrique du Sud


JOHANNESBOURG : Mia Motleyla première femme Premier ministre de la Barbade, qui a récemment été reconnue par l’ONU pour son travail de sensibilisation au changement climatique, prononcera cette année la prestigieuse conférence Nelson Mandela, la Fondation Nelson Mandela (NMF) a dit.
Le Nelson Mandela La conférence annuelle est une plate-forme pour animer le débat sur des questions sociales importantes.
Il encourage le public, tant au niveau local qu’international, à engager un dialogue, souvent sur les problèmes sociaux auxquels la société est confrontée dans le monde.
En 2021, Motley a été couronnée Championne de la Terre par le Programme des Nations Unies pour l’environnement pour son travail de sensibilisation à la crise que le changement climatique pose aux pays en développement.
« Son Excellence Mia Mottley a récemment été couronnée Championne de la Terre par le Programme des Nations Unies pour l’environnement pour son travail incroyable pour sonner l’alarme sur la crise que le changement climatique pose aux États en développement vulnérables », a déclaré vendredi Sello Hatang, PDG du NMF.
Motley, 56 ans, suit les traces de l’ancienne procureure de la CPI Fatou Bensouda, du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et de l’ancien président américain Barack Obama, qui ont prononcé la prestigieuse conférence dans le passé.
« Le thème de la 20e conférence explorera les questions du changement climatique et de l’insécurité alimentaire, étayées par notre pratique du lien social », a déclaré NMF dans un communiqué.
Cette 20e édition de l’événement annuel aura lieu dans la ville côtière de Durban en novembre. La date et le lieu exacts de la conférence seront annoncés ultérieurement, a-t-il précisé.
L’événement de cette année visait à montrer sa solidarité avec les habitants du KwaZulu-Natal et des provinces voisines du Cap oriental, qui ont subi une année d’émeutes dévastatrices, de violences intercommunautaires et d’inondations qui ont laissé des milliers de personnes sans abri, a déclaré le NMF.
La conférence est organisée chaque année à la mémoire de Nelson Mandela, le premier président d’Afrique du Sud démocratiquement élu et respecté au niveau international après des décennies de règne de la minorité blanche à l’époque de l’apartheid.
Mandela a passé 27 ans comme prisonnier politique avant de conduire le pays vers la liberté.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*