Égypte : l’UE signe un accord gazier avec l’Égypte et Israël pour mettre fin à leur « dépendance » vis-à-vis de la Russie


LE CAIRE : Israël et l’Égypte prévoient de stimuler les exportations de gaz vers l’Europe dans le cadre d’un accord signé lors d’une visite au Caire mercredi par la chef de l’UE Ursula von der Leyen alors que le bloc cherche à se sevrer du gaz russe.
Von der Leyen a également promis une aide alimentaire d’une valeur de 100 millions d’euros (104 millions de dollars) à l’Égypte, qui souffre de pénuries de céréales à la suite de la guerre en Ukraine.
Le président de la Commission européenne s’était engagé mardi, lors d’une visite en Israël, à confronter la Russie pour son utilisation des énergies fossiles pour « faire chanter » les pays européens.
Le protocole d’accord sur les exportations de gaz entre l’Égypte, Israël et l’UE a été signé lors du Forum du gaz de la Méditerranée orientale, a indiqué le ministère égyptien du Pétrole.
Lors d’une conférence de presse conjointe avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi, Von der Leyen a déclaré que le protocole d’accord intervient alors que l’Europe cherche à « se débarrasser de sa dépendance aux combustibles fossiles russes ».
Dans le cadre d’un accord historique de 15 milliards de dollars en 2020, Israël exporte déjà du gaz d’un champ offshore vers l’Égypte, où il est liquéfié et expédié vers les pays européens.
Mais une augmentation significative des exportations de gaz d’Israël via l’Égypte nécessiterait d’importants investissements d’infrastructure à long terme.
Von der Leyen a également promis « une aide immédiate de 100 millions d’euros » pour soutenir la sécurité alimentaire en Egypte, le pays le plus peuplé du monde arabe, qui dépend de la Russie et de l’Ukraine pour plus de 80% de son blé.
Elle a également promis 3 milliards d’euros dans « des programmes d’agriculture, de nutrition, d’eau et d’assainissement au cours des prochaines années ici dans la région ».
Sissi a déclaré que la première visite officielle de von der Leyen s’appuyait sur la récente « dynamique intense » des relations égyptiennes avec l’UE.
Lors de sa visite en Israël, von der Leyen avait accusé Moscou de couper délibérément l’approvisionnement en gaz des pays européens « en représailles à notre soutien à l’Ukraine ».
« C’est un grand pas en avant dans l’approvisionnement énergétique de l’Europe, mais aussi pour que l’Egypte devienne une plaque tournante énergétique régionale », a-t-elle déclaré au Caire, soulignant également le potentiel d’énergie renouvelable de l’Egypte.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*