Jérusalem sur les nerfs avant la marche controversée du drapeau israélien



La procession annuelle de Jérusalem célèbre la prise de la vieille ville par Israël lors de la guerre du Moyen-Orient de 1967 et attire des milliers de participants en liesse et en chantant dans ses rues étroites en pierre. Mais pour les Palestiniens, la marche est une provocation flagrante et une violation de l’un des rares endroits de la ville, de plus en plus enclavé par le développement et la colonisation juive, qui conserve une forte saveur arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*