Iga Swiatek commente sa domination sur Aryna Sabalenka à l’Open de Rome


L’actuelle No. 1 mondiale Iga Swiatek a été ravie de sa performance face à Aryna Sabalenka. Swiatek a débuté lentement ses matchs de 8e et de quart de finale, mais en demi-finale, c’était tout autre chose puisqu’elle a battu Sabalenka par 6-2, 6-1 pour atteindre la finale de l’Open de Rome.

Swiatek a breaké Sabalenka dès le jeu d’ouverture du match, et Sabalenka a breaké à son tour dans le jeu suivant pour égaliser le score à un jeu partout. Ce break précoce n’a pas eu d’impact sur Swiatek, qui a de nouveau breaké la joueuse russe lors des 3e et 7e jeux pour remporter facilement le premier set.

Swiatek a commencé la seconde manche avec des breaks consécutifs et une avance de 4-0. La championne polonaise a ensuite raté une balle de break au 5e jeu mais, elle a pu breaker Sabalenka pour la 6e fois dans cette rencontre et lors du 7e jeu, pour remporter une victoire dominante.

« Je suis assez contente d’avoir appris les leçons des matchs précédents », a dit Swiatek, selon le site web de la WTA Tour. « Dan les matchs précédents, j’avais l’impression de laisser un peu mes adversaires revenir dans le match.

Cette fois-ci, je voulais mettre la pression sur mon adversaire du début à la fin. Je pense qu’Aryna était sous pression, et donc ça m’a vraiment aidé et c’était justement ma tactique », a expliqué Swiatek.

Iga Swiatek a remporté tous ses 28 derniers matchs

En finale, Swiatek visait un 5e titre consécutif cette année, et devait rencontre la championne du Masters 1000 de Madrid, Ons Jabeur, en finale de Rome.

« Lors de ces tournois où nous jouons jour après jour, nous n’avons pas vraiment le temps de célébrer (les victoires) », a déclaré la Polonaise. « Juste après avoir terminé le match précédent, nous devons penser au suivant.

C’est assez difficile. Mais je sais que, plus tard, je serai vraiment fière de moi. Bien sûr, j’aurai le temps de réfléchir à ce que j’ai réalisé. Mais, oui, je veux dire, je me surprends constamment en voyant que que je peux faire de mieux en mieux.

J’ai l’impression que je peux réellement croire à présent que le ciel est la limite. C’est la partie la plus amusante, bien sûr », avait commenté Swiatek, avant de battre Ons Jabeur pour soulever le trophée du WTA 1000 de Rome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*