Rafael Nadal rebondit avec une victoire sur John Isner à l’Open d’Italie


ROME – Une fois suffit pour battre Rafael Nadal sur terre battue.

Tout au long de sa carrière, Nadal n’a jamais perdu de matches consécutifs sur sa surface préférée et l’Espagnol a prolongé ce record parfait mercredi en battant John Isner 6-3, 6-1 pour atteindre le troisième tour de l’Open d’Italie.

Nadal venait de subir une défaite contre Carlos Alcaraz, 19 ans, en quarts de finale de l’Open de Madrid la semaine dernière. Après un laissez-passer au premier tour, il s’est amélioré à 44-0 dans les matchs sur terre battue suite à une défaite en surface.

Peut-être plus important encore, Nadal a retrouvé une certaine confiance alors qu’il se remettait d’une fracture de stress aux côtes qui l’avait tenu à l’écart pendant six semaines avant le tournoi de Madrid.

Alors qu’il aimerait clairement ajouter à son total record de 10 titres à l’Open d’Italie, le plus grand objectif de Nadal est de retrouver sa meilleure forme à temps pour l’Open de France, qui commence dans moins de deux semaines. Nadal a remporté 13 de ses 21 titres du Grand Chelem à Roland Garros.

Le match avec Isner a été essentiellement décidé au cours d’une brève période.

Nadal a eu du mal à servir à 3-3 dans le premier set, ratant un coup droit dans le filet puis faisant une double faute pour offrir des balles de break à Isner. Mais l’Américain a commis des erreurs directes sur ses deux occasions de balle de break et Nadal a finalement tenu.

Dans le match suivant, Nadal a brisé le service d’Isner lorsque l’Américain de 6 pieds 10 pouces a raté une confortable volée de coup droit dans le filet. Nadal a ensuite tenu à égalité pour clôturer le premier set et a cassé le service d’Isner lors du premier match du second.

« J’ai mieux fini que j’avais commencé – sans aucun doute », a déclaré Nadal. « Il a eu quelques occasions sur les retours. J’étais entre ses mains à ce moment-là. Heureusement qu’il a raté ces tirs. »

Nadal s’est amélioré à 19-0 contre les Américains sur terre battue, n’ayant été contraint à un set décisif que deux fois – les deux fois par Isner, qui a poussé Nadal à cinq sets à l’Open de France 2011 et à trois sets au Monte Carlo Masters 2015.

Ensuite, Nadal rencontre Denis Shapovalov, le Canadien qu’il a battu au même stade l’an dernier lors d’une victoire exténuante en trois sets au cours de laquelle l’Espagnol a sauvé deux balles de match.

« Super chanceux », a déclaré Nadal, repensant à Shapovalov l’année dernière. « Je sais à quel point il est dangereux. Je dois jouer mieux qu’aujourd’hui. »

Alexander Zverev, deuxième tête de série, qui a été battu par Alcaraz lors de la finale de Madrid dimanche, a battu Sebastian Baez 7-6 (6), 6-3 pour mettre fin à la séquence de huit victoires consécutives du qualificatif argentin.

Dans le tournoi féminin, la demi-finaliste de Roland-Garros 2019 Amanda Anisimova a éliminé la médaillée d’or olympique Belinda Bencic 7-6 (5), 6-1, et la qualifiée croate Petra Martic a battu la cinquième tête de série Anett Kontaveit 6-2, 6-3.

La finaliste madrilène Jessica Pegula a avancé quand Anhelina Kalinina s’est retirée avant leur match en raison d’une blessure au haut du dos. L’Américaine affrontera ensuite la troisième tête de série Aryna Sabalenka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*